Que nous apprend l’histoire de la Pologne et  de Varsovie ? 


Photo: NKB-D

Nous avons tenu à nous rendre à l’Umschlagplatz où des centaines de juifs polonais ont été parqués avant d’être embarqués dans des trains à bestiaux à partir de 1942 vers les camps de la mort d’Auschwitz, Treblinka, Sobibor, etc. 

Il ne reste plus de trace du passé:  sans les monuments commémoratifs , on ne pourrait pas se douter de ce qui s’y est passé et surtout à quoi ça ressemblait.

Il n’y a plus non plus de vestiges importants du ghetto de Varsovie qui était à proximité de la place de transbordement  (umschlag) et de la voie ferrée.

Le ghetto a été vidé progressivement puis rasé par les nazis en 1943, après l’insurrection des quelques centaines de juifs qui y étaient encore.

À moins d’un kilomètre de là, une jeune polonais nous a montré fièrement le monument qui commémore l’insurrection polonaise contre les Allemands.

En 1944, les Russes – les Soviétiques – sont aux portes de la capitale polonaise, pour les Allemands c’est la débâcle depuis la défaite de Stalingrad en 1943. 

La résistance polonaise déclenche son insurrection mais Varsovie est encore aux mains des Allemands…en attendant des Russes qui n’arrivent pas. 

Une fois les résistants polonais écrasés dans le sang, les Allemands quitteront Varsovie. L’Armée rouge pourra libérer celle-ci sans coup férir. 

Ces arrangements germano-russes conclus sur le dos des Polonais datent d’avant 1944 puisque en 1939, ils ont signé un pacte de non-agression. Celui-ci permettra aux deux grands voisins de la Pologne de la dépecer.

Pour les Polonais, les Russes sont des libérateurs très  particuliers.

En juin 1941, l’Allemagne nazie attaque l’URSS et récupère la partie de la Pologne jusque là occupée par les Soviétiques.

Les Allemands annonceront qu’ils ont découvert des charniers contenant des corps de milliers d’officiers polonais liquidés par les… « libérateurs » de l’Union des Républiques socialistes et soviétiques (URSS).

Il s’agit du massacre de Katyn qui sera attribué aux Nazis parce que les Soviétiques sont devenus les ennemis des ennemis allemands donc les meilleurs amis de l’alliance contre le nazisme.

Après la chute du régime hitlérien, les hommes de Moscou imposeront le communisme aux Polonais. Pour les libérer et les « reconstruire ».

NKB-D

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La vérité sur le génocide des Tutsis sort-elle de la bouche des enfants ?


Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Présidentielle au Rwanda: un candidat sorti de l’asile de Ndera ?


Le Rwanda compte un nouveau candidat déclaré à la présidentielle d’août.

Il s’agit de Fred Sekikubo Barafinda qui a rendu visite à la Commission électorale nationale le lundi 12 juin pour s’enquérir des conditions à remplir pour être candidat au poste suprême.

M. Sekikubo a annoncé que son parti politique comptait près de 9,8 millions de membres sur une population rwandaise de totale de 12 millions de Rwandais.

Mais comme ce parti n’est pas encore reconnu, c’est la procédure prévue pour les indépendants qui lui a été indiquée.

Les points-clé du programme de Barafinda sont la suppression de l’impôt foncier, l’impôt cadastral et le mariage de tous les célibataires, hommes et femmes, en manque d’un conjoint.

Dans la vidéo ci-dessous, il a confirmé qu’il a fait un séjour dans l’asile psychiatrique de Ndera mais qu’il ne prenait pas les médicaments qui lui étaient prescrits.

NKB-D 

Plus on est de fous et plus on s’amuse !

Bimwe mu bitangaje kuri Barafinda ushaka kuba Perezida n’amafoto ye mu bihe bitandukanye

Publié dans Élections, Politique, rwanda | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Grâce à Diane Rwigara, le Rwanda a une candidate femme déclarée 


Photo:Washington Post

Pour un pays comme le Rwanda qui se vante d’être le premier au monde pour le nombre de femmes au parlement, il aurait été anormal de ne pas avoir de candidate femme à l’élection présidentielle des 3 et 4 août.

Les principaux partis de la coalition gouvernementale derrière le Front patriotique rwandais s’étant jusqu’à présent tous prononcé en faveur du président Paul Kagame, c’est sur l’unique parti d’opposition – Les Verts – et les indépendants qu’il faut compter pour avoir plus qu’un candidat.

Mais la candidature d’une femme à la présidentielle n’est pas encore garantie puisqu’il faut encore que la Commission électorale l’approuve.

Ceux qui ont publié le 5 mai des photos la montrant nue, deux jours après l’annonce de son intention de se présenter, voulaient tuer dans l’oeuf son projet n’ont peut être pas dit leur dernier mot.

NKB-D

In Rwanda, a young woman activist challenges longtime leader (Washington Post)

Publié dans Élections, Femmes, génocide, hutu, justice, Lutte contre l'intolérence, Politique, presse, rwanda, tutsi | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Rwanday Day en Belgique: immersion en Kinyarwanda avec Kagame 


Nous avons pu suivre sur YouTube en direct – grâce à  la Télévision Rwandaise –  la 9e édition du Rwanda Day qui a eu lieu au Flanders Expo à Gand, en Belgique le samedi 10 mai. C’est une rencontre annuelle de la diaspora rwandaise avec le président rwandais.

Tous les échanges étaient en kinyarwanda sauf lorsque les non-rwandais/non-burundais posaient des questions, livraient des témoignages ou faisaient des commentaires en anglais ou en français. 

Le maître des cérémonies a quelques fois traduit partiellement pour les uns ou les autres mais pour l’essentiel les non-rwandophones ont été livrés à eux-mêmes ou à la bonne volonté d’un bon samaritain.

En mai 2013, nous avons pris part au Rwanda Day de Londres où trois interprètes rwandais étaient en cabine pour aller et venir du kinyarwanda vers l’anglais et le francais.

L’absence de traduction simultanée a non seulement  gêné les non-kinyarwandophones/non-kirundiphones mais ça a aussi causé une relative perte de temps puisque le maître des cérémonies répétait le même message en kinyarwanda, en français et en anglais. 

Lors de la session des questions-réponses et commentaires, il traduisait rapidement ce qui était dit.

Nous avons pu savoir que ce sont des contingences logistiques et des contraintes dans l’organisation qui ont privé ce Rwanda Day des services d’interprètes. 

Entre Rwandais et Burundais, pas besoin d’interprètes mais en attendant que nos amis maîtrisent nos langues, ces intermédiaires leur permettront de nous suivre et de rester avec nous.

Mis à part cet inconvénient, la rencontre dont le lieu n’a été connu que la veille, a été un succès en termes d’organisation, de participation et de convivialité. Les participants étaient visiblement aux anges.

Il n’y a pas eu de couacs même pas avec les opposants au régime qui manifestaient à l’extérieur de la salle.

N.K.B.-D.

New Rwanda defined by unity, hard work, self reliance – Kagame (The New Times, Kigali)

Rwanda Day is a well executed concept worth emulating (TNT)

Publié dans belgique, communication, Langues, rwanda, Traduction | Tagué , , | Laisser un commentaire

Rwanda Day Out : don’t Meet the President !


Afrik’Hebdo

Le Rwanda : une réussite de façade

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Rwanda Day In: Meet the President 


Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire