Kizito Mihigo : les usines à rumeurs tournent


Depuis la mort lundi matin de l’artiste chrétien et activiste de la réconciliation au Rwanda, plusieurs scénarios circulent qui contestent les explications sur son arrestation le jeudi 13 et les causes de son décès survenu dans la nuit du dimanche 16 au lundi 17 février.

D’après les personnes qui spéculent sur les derniers jours de Kizito Mihigo, l’arrestation à proximité de la frontière burundaise est montée de toute pièce et les images de l’arrestation ne dateraient pas de la semaine mais d’un pique-nique qui auraient eu lieu à un autre moment.

En ce qui concerne le décès de M. Mihigo, certains affirment qu’il se serait produit ailleurs qu’au poste de police de Remera. Il ne s’agirait, selon ces sources, donc pas d’un suicide dans une cellule mais d’une exécution sommaire qui remontrait au samedi 15.

Les autorités rwandaises qui privilégient la piste du suicide ont ouvert une enquête.

Cette thèse du suicide ne convainc pas les opposants au régime pour qui Mihigo n’était pas suicidaire mais aussi parce qu’en tant que fervent catholique pratiquant, il ne pouvait pas envisager de mettre fin à ses jours.

Des images de personnes torturées ressemblant à Kizito Mihigo circulent aussi depuis l’annonce de sa mort.

Son corps sera-t-il autopsié ? Sera-t-il remis à sa famille pour les funérailles ?

À suivre !

NKB-D 18/02/2019

Cet article a été publié dans rwanda. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s