Le président Habyarimana aurait-il craint un attentat, un coup d’État ou les deux ?


Le 6 avril 1994, le chef de l’État rwandais d’alors, le président Juvénal Habyarimana s’est rendu à Dar-es-Salam en compagnie du chef d’état-major des Forces armées rwandaises, le général Deogratias Nsabimana. Le chef de l’État et celui de l’état-major dans le même avion… S’agissait-il de se prémunir contre une surprise de la part des FAR ?

Au retour, Cyprien Ntaryamira, le chef de l’État burundais est aussi à bord de l’avion présidentiel rwandais… Par rapport au Burundi, le Rwanda est plus éloigné de Dar-es-Salam mais l’avion ne passe pas d’abord par Bujumbura pour y laisser le premier des Burundais et sa suite.

La présence de Ntaryamira a-t-elle rassuré Habyarimana qui subissait la pression de la communauté pour que les Accords de Paix d’Arusha soient enfin appliqué 8 mois après leur signature.

Cet article a été publié dans rwanda. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s