Avant 1994, importait-on des souris pour nourrir les petits rwandais ?


FACT CHECKING THE GENERAL

Oui, d’après le général James Kabarebe, ancien ministre de la défense, ancien chef d’état-major de l’armée et aujourd’hui conseiller en sécurité (non-alimentaire) du président Paul Kagame.

M. Kabarebe s’adressait à plusieurs centaines de jeunes à la fin d’un camp d’éducation politique et civique le 18 juin.

Le service en kinyarwanda et kirundi de la BBC a mené son enquête auprès de personnes au courant de ce… programme.

D’emblée, le journaliste présentateur de l’émission a clarifié qu’il n’y avait pas eu d’importation de « souris européennes » – imbeba z’ikizungu – dans les années 80 par l’administration de l’époque.

La BBC s’est entretenu avec René Sibomana résidant au Sénégal, Charles Ndereyehe aux Pays-Bas et Dr Léonard Nduwayo en France. Le premier avait commencé à faire la promotion de l’élevage et de la consommation de cochons d’Inde locaux, cavia étant son nom scientifique. C’était juste avant le génocide.

Le second était responsable du plus important programme de développement agropastoral dans la région où M. Kabarebe dit qu’il se trouvait dans les années 80. Il affirme qu’il n’y avait pas de malnutrition et qu’il y avait plutôt des excédents agricoles qui allaient dans d’autres parties du pays.

Le dernier est un médecin qui a travaillé dans divers centres de santé et est originaire de ladite région (Buganza et Mutara ex-préfecture de Byumba, aujourd’hui Province de l’Est).

Dans les faits, les rats des champs qui étaient consommés au Rwanda, d’après lui, sont ceux qui détruisaient les cultures et étaient piégés, cuisinés et dégustés par des jeunes gens.

Il faut savoir que général Kabarebe n’a pas selon la BBC Gahuza, répondu à l’invitation de prendre part à l’émission.

Le conseiller du président Kagame n’avait donc pas complètement tort : on consommait – on consomme – bien des gros « rats » des champs mais ils sont autochtones et ce n’est pas nécessairement pour lutter contre la malnutrition tout petits.

NdaKwiBuka-Di, #PrisedelaBastille230

Une petite souris frite ?

Du rat musqué dans votre assiette

Publicités
Cet article, publié dans alimentation, bbc, belgique, communication, Education, FPR RPF, génocide, Habyarimana, Kinyarwanda, Liberation, malnutrition, pauvreté, propagande, réfugiés, rwanda, Umutara, Visit Rwanda, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s