Génocide des Tutsis : les « complices » des rebelles inkotanyi méritent la mort


Des enfants de la communauté rwandaise au Sénégal récitant des poèmes sur le génocide des Tutsis

Lors de la 25e commémoration à Dakar du génocide des Tutsis au Rwanda, nous avons pu entendre une chanson sur ce génocide.

Parmi les paroles, nous avons retenu « ni icyitso cy’inkotanyi akwiye gupfa », c’est un complice des inkotanyi, il mérite la mort.

En octobre 1990, des réfugiés rwandais membres jusque là de l’armée ougandaise ont attaqué le Rwandais et ils ont mené une guérilla dans le nord du pays.

En août 1993, un accord de paix est signé à Arusha, en Tanzanie, entre le gouvernement et les rebelles mais les extrémistes à l’intérieur considère que tous les Tutsis sont complices de ces rebelles. Lorsque le président Juvénal Habyarimana est tué dans l’attentat contre son avion, les extrémistes n’ont pas besoin d’une enquête… les complices sont condamnés à mort.

Complices des rebelles !? Même les nourrissons, les femmes enceintes et les vieillards grabataires.

En réécoutant la chanson, il s’avère que le complice des inkotanyi, c’est le Hutu, un traître qui n’a pas tué les Tutsis tandis que pour ceux-ci, le seul fait d’être Tutsis était un crime grave en soi.

NKB-D

Cet article a été publié dans rwanda. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s