En avril 1994, tout a été fait pour que le génocide des Tutsis ait lieu


C’est aujourd’hui la 24e commémoration du génocide perpétré en 1994 contre les Tutsis au Rwanda.

Ce génocide était-il évitable ? Très probablement mais comme nous l’avons écrit dans le titre tout a été fait pour qu’il ait bien lieu.

Tout d’abord les accords de paix signé en août 1993, n’ont pas été appliqués.

Ensuite, les Nations-Unies ont envoyé des troupes pour assister à leur mise en œuvre : quelques 2500 hommes qui ne pouvaient pas faire usage de la force pour désarmer ou neutraliser les fauteurs de troubles.

En février, l’important dirigeant de l’opposition Félicien Gatabazi est assassiné en rentrant chez lui. Probablement en représailles – ou pour jeter de l’huile sur le feu – le président de la CDR, le parti radical hutu, est assassiné dans le fief du premier. Tous deux sont hutus.

Le 6 avril, l’avion du président hutu Juvénal Habyarimana est abattu. Aucun survivant. Le chef de l’État rwandais et son homologue burundais hutu, Cyprien Ntaryamira rentraient ensemble après des discussions en Tanzanie sur la mise en application des Accords de paix.

Tous ceux qui pouvaient assurer la continuité de l’Etat sont assassinés et les autres n’appellent pas au calme.

La première ministre hutue Agathe Uwilingiyimana et son mari sont assassinés. Dix casques bleus belges envoyés pour les protéger sont tués par des membres des forces gouvernementales.

Les troupes rebelles du Front patriotique rwandais reprennent le combat le 7 avril.

Un gouvernement de transition est formé autour de l’ancien parti unique. Ledit gouvernement abandonne la capitale en catastrophe.

Les Nations-Unies retirent leurs troupes au lieu de les renforcer. De 2500 on passe à quelques centaines.

Les armes et la logistique du camp gouvernemental sont utilisés loin des lignes de front, partout où les civils tutsis résistent aux massacres.

Aucune trêve dans les combats et les tueries ne sera négociée.

La France intervient fin juin. Deux mois et demi après…

NKB-D, Sept Avril 2018

Cet article, publié dans burundi, France, génocide, hutu, justice, Kigali, Museveni, Nations Unies, opposition, Ouganda, Paul Kagame, réconciliation, réfugiés, révisionnisme, rwanda, tutsi, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s