Des Volkswagen montées au Rwanda : les Allemands ont-ils bien calculé ?


VW & RW

Les Allemands ne sont pas connus pour agir à la légère, sur un coup de tête ou pour la gloriole. C’est pourquoi nous pensons qu’ils ont bien réfléchi et fais convenablement leurs petits et grands calculs avant de s’investir dans leur ancien – bref – protectorat.

Les 5000 véhicules par an annoncés -pour commencer – semblent une goutte d’eau. Ça ferait un peu plus de 400 véhicules par mois soit une quinzaine par jour ouvrable.

Mais on annonce aussi 1000 emplois – des emplois qualifiés – ce qui n’est pas insignifiant.

Imaginons qu’une voiture soit vendue en moyenne 10 000 dollars (5 millions de FCFA, 6 millions en FRW), ça nous donnerai un chiffre d’affaires de 50 millions de dollars US. Même si les 1000 employés étaient payés en moyenne 1000 dollars par mois – nous sommes très généreux – ça ne ferait que 12 millions. Il restera les factures d’électricité, d’eau, les frais de transport des pièces détachées, les assurances, etc.

En quelques années, l’investissement devrait être récupéré surtout si la production augmente. Ce n’est une prévision extravagante étant donné que le Rwanda est au cœur – est le cœur ? – d’une région prometteuse en termes de ressources naturelles et humaines. Pétrole en Ouganda et au Soudan du Sud, gaz en Tanzanie, pétrole, coltan, or, etc. en RD Congo, etc.

À part avoir recours à leurs calculettes, nos anciens protecteurs non sollicités, ont dû apprécier le niveau de sécurité dont jouirait son investissement et son personnel. C’est un aspect que les autorités rwandaises prennent très au sérieux. Un peu trop d’après certains observateurs.

Nous avons oublié les taxes dans nos calculs ? VW Rwanda en sera exonéré.

Les Rwandais et les Allemands ont maintenant – certains diront depuis toujours – en commun la rigueur, la discipline et l’ardeur au travail.

Qui se ressemblent, assemblent des voitures ensemble.

NKB-D 19/01/2018

VW monte une usine d’assemblage : 20 millions$, 1000emplois, 5000 véhicules par an

10 things you need to know about Volkswagen Rwanda deal

Thomas Schafer de Volkswagen et Clare Akamanzi de l’Agence Rwandaise de Développement (Photo Igihe)

Publicités
Cet article, publié dans Développement, East Africa, economie, rwanda, Transport, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s