Les Rwandais ont Kagame, ils s’y accrochent


Les élections présidentielles de 2017 ne sont pas encore consommées que certains Rwandais ont déjà commencé à demander au président Paul Kagame de se représenter en 2024 et en 2029.

Ce faisant, ils dansent plus vite que la musique comme le leur a dit le chef de l’État sortant et ils enfoncent aussi des portes ouvertes puisque la constitution rwandaise a été modifiée justement bpour permettre à l’intéressé de continuer à présenter sa candidature jusqu’à 2029.

Un de ceux qui souhaitent que Kagame soit déjà confirmé pour 2024 et 2029 est le président du Sénat et ancien premier ministre – sans parti – Bernard Makuza.

Notre synthèse :  à ce que Makuza a dit nous n’avons rien ajouté !

Un seul mot suffit pour résumer les 28 minutes de l’intervention de M. Bernard Makuza dans le meeting de Nyamasheke : EXCEPTIONNEL.

Paul Kagame a dû être EXCEPTIONNEL dans son enfance et  sa jeunesse.

Il a été EXCEPTIONNEL en 1990, quand il a quitté une formation aux USA pour rejoindre le front.

EXCEPTIONNEL
En 1992, lorsqu’il a accepté de négocier avec le camp gouvernemental de l’époque.

EXCEPTIONNEL
En 1994, lorsqu’il a mis fin au génocide, a battu les génocidaires, s’est contenté d’être vice-président et a permis aux autres formations politiques de partager le pouvoir. 

EXCEPTIONNEL
En 2000, lorsqu’il a accepté de devenir le chef d’État et qu’il a initié la vision 2020.

EXCEPTIONNEL
Jusqu’à présent, où les Rwandais ont l’électricité, l’assurance-maladie, 12 années d’enseignement et que beaucoup d’autres Africains voient en lui un modèle au point de lui confier la réforme de l’Union Africaine.

ET DONC

L’élection du 4 n’est qu’une formalité et on poursuit en 2024 et on enchaîne en 2029.

EN AVANT !

NKB-D 01/08/2017

Ne disez donc plus « Kagame s’accroche au pouvoir », dites plutôt le pouvoir et les Banyarwanda s’accrochent à Kagame !

Rwanda: Frank Habineza, voix d’une opposition étroitement contrôlée

Les Rwandais n’ont pas la mémoire courte… ceux qui ont plus 30 ans se souviennent de Habyarimana. Président pendant 21 ans, ministre de la Défense plus de 30 ans, président-fondateur du parti-Etat et puis le chaos. 

Ils ont appris la dure leçon et ça ne devrait plus se reproduire. 

Plus jamais ça !

Erratum : B. Makuza est président du Sénat et non président de l’Assemblée nationale comme nous l’avions écrit initialement par erreur.

Au Rwanda, les femmes qui font peur à Paul Kagamé

Rwanda: Paul Kagame, président visionnaire ou despote?

Don’t be fooled by those happy campaign rallies. Rwandans live in fear

Publicités
Cet article, publié dans alternance, Élections, démocratie, génocide, paix, Politique, rwanda, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s