Les Juifs d’Europe et les Tutsis du Rwanda 


Les couples Kagame et Netanyahu (source: Twitter)

Le président Paul Kagame et son épouse Jeannette Nyiramongi ont effectué une visite d’État en Israël.

Le Rwanda est depuis quelques années un allié d’Israël et le premier ministre Benyamin Netanyahu a exprimé sa reconnaissance au chef de l’État rwandais pour son appui aux Nations Unies, notamment.

Il y a quelques mois, le président Paul Kagame a été le premier chef d’État africain à s’exprimer devant AIPAC, le plus important lobby américain pro-israélien. Cette distinction témoigne des très bonnes relations entre les deux puissances régionales et leurs chefs.

Les Juifs d’Europe et les Tutsis du Rwanda ont en commun d’avoir été persécutés – les premiers pendant des siècles et les seconds pendant quelques décennies – puis d’avoir subi un génocide. 

La durée de la persécution n’est pas la seule différence puisque les Tutsis du Rwanda ont pris le pouvoir par les armes dans le pays où ils étaient persécutés à la suite du génocide perpétré contre eux.

Si les Juifs d’Europe ont combattu très activement le nazisme dans divers mouvements de résistance européens, ils n’avaient pas une armée capable de rivaliser avec leur ennemi. Après la défaite du régime hitlérien et de ses alliés fascistes, la plupart des rescapés juifs ont quitté l’Europe pour Israël mais aussi pour les Amériques. Au Rwanda, les nouvelles autorités dominées par les anciens rebelles essentiellement tutsis ont pu partiellement mais rapidement rendre justice aux victimes du génocide.

Autre point commun et qui n’est pas le moindre,  c’est qu’Israël et le Rwanda sont des alliés des USA. Dans ce cas, les amis des amis sont bien des amis.

Paul Kagame s’identifie plus avec l’histoire des Juifs en tant que peuple persécuté  qu’avec les Palestiniens et leur futur État et il ne semble pas trop s’inquiéter de l’impact négatif que sa préférence pourrait lui valoir dans le monde arabo-musulman.

Il faut dire que celui-ci est particulièrement divisés  entre sunnites et chiites qui se déchirent en Syrie, en Irak et au Yémen et avec des islamistes en guerre contre les régimes plus ou moins laïcs en place.

Le pouvoir de Kigali aide celui de Jérusalem à sortir de sa marginalisation internationale et en échange le premier reçoit un certificat de loyauté au camp des démocraties occidentales. Et peut-être aussi une aide financière/technique publique et/ou privée, des investissements, une assistance dans le domaine militaire et du renseignement, etc.

Mazel Tov !

NKB-D 10/07/2017

Rwanda-Israël : Netanyahu sort le grand jeu pour Kagamé

Netanyahu remercie Kagame pour son soutien à l’ONU

On évoque ci-dessus la tribu des  Tutsis tandis que ci-dessous pas de traces des Tutsis.

Netanyahu, Rivlin hold rare joint greeting for President Kagame in Jerusalem

Rwanda: en Israël, le président Kagame rencontre le Premier ministre Netanyahu

Publicités
Cet article, publié dans génocide, hutu, Israël, Nations Unies, Politique, rwanda, tutsi, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s