Que nous apprend l’histoire de la Pologne et  de Varsovie ? 


Photo: NKB-D

Nous avons tenu à nous rendre à l’Umschlagplatz où des centaines de juifs polonais ont été parqués avant d’être embarqués dans des trains à bestiaux à partir de 1942 vers les camps de la mort d’Auschwitz, Treblinka, Sobibor, etc. 

Il ne reste plus de trace du passé:  sans les monuments commémoratifs , on ne pourrait pas se douter de ce qui s’y est passé et surtout à quoi ça ressemblait.

Il n’y a plus non plus de vestiges importants du ghetto de Varsovie qui était à proximité de la place de transbordement  (umschlag) et de la voie ferrée.

Le ghetto a été vidé progressivement puis rasé par les nazis en 1943, après l’insurrection des quelques centaines de juifs qui y étaient encore.

À moins d’un kilomètre de là, une jeune polonais nous a montré fièrement le monument qui commémore l’insurrection polonaise contre les Allemands.

En 1944, les Russes – les Soviétiques – sont aux portes de la capitale polonaise, pour les Allemands c’est la débâcle depuis la défaite de Stalingrad en 1943. 

La résistance polonaise déclenche son insurrection mais Varsovie est encore aux mains des Allemands…en attendant des Russes qui n’arrivent pas. 

Une fois les résistants polonais écrasés dans le sang, les Allemands quitteront Varsovie. L’Armée rouge pourra libérer celle-ci sans coup férir. 

Ces arrangements germano-russes conclus sur le dos des Polonais datent d’avant 1944 puisque en 1939, ils ont signé un pacte de non-agression. Celui-ci permettra aux deux grands voisins de la Pologne de la dépecer.

Pour les Polonais, les Russes sont des libérateurs très  particuliers.

En juin 1941, l’Allemagne nazie attaque l’URSS et récupère la partie de la Pologne jusque là occupée par les Soviétiques.

Les Allemands annonceront qu’ils ont découvert des charniers contenant des corps de milliers d’officiers polonais liquidés par les… « libérateurs » de l’Union des Républiques socialistes et soviétiques (URSS).

Il s’agit du massacre de Katyn qui sera attribué aux Nazis parce que les Soviétiques sont devenus les ennemis des ennemis allemands donc les meilleurs amis de l’alliance contre le nazisme.

Après la chute du régime hitlérien, les hommes de Moscou imposeront le communisme aux Polonais. Pour les libérer et les « reconstruire ».

NKB-D

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s