Grâce à Diane Rwigara, le Rwanda a une candidate femme déclarée 


Photo:Washington Post

Pour un pays comme le Rwanda qui se vante d’être le premier au monde pour le nombre de femmes au parlement, il aurait été anormal de ne pas avoir de candidate femme à l’élection présidentielle des 3 et 4 août.

Les principaux partis de la coalition gouvernementale derrière le Front patriotique rwandais s’étant jusqu’à présent tous prononcé en faveur du président Paul Kagame, c’est sur l’unique parti d’opposition – Les Verts – et les indépendants qu’il faut compter pour avoir plus qu’un candidat.

Mais la candidature d’une femme à la présidentielle n’est pas encore garantie puisqu’il faut encore que la Commission électorale l’approuve.

Ceux qui ont publié le 5 mai des photos la montrant nue, deux jours après l’annonce de son intention de se présenter, voulaient tuer dans l’oeuf son projet n’ont peut être pas dit leur dernier mot.

NKB-D

In Rwanda, a young woman activist challenges longtime leader (Washington Post)

Publicités
Cet article, publié dans Élections, Femmes, génocide, hutu, justice, Lutte contre l'intolérence, Politique, presse, rwanda, tutsi, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s