Rwanda: on bloquera WhatsApp, Facebook au cas où 


D’après la publication en ligne Ukwezi, Commission électorale nationale rwandaise (Comelena) a annoncé vendredi 26 mai, au cours d’une conférence de presse que les réseaux sociaux et les messageries instantanées  WhatsApp et Facebook pourront être suspendus s’ils ont un impact négatif sur l’élection ou s’ils sont utilisés pour faire campagne en dehors de la période légale.

La Commission a aussi fait savoir aux gens de médias que le budget prévu pour l’élection presidentielle a été revu à la hausse, de 5 milliards à 6,6 milliards de FRW. La différence sera imputée sur le budget de l’État 2017 – 2018.

Le correspondant de l’agence presse chinoise XINHUA a de son côté retenu que la Commission électorale allait réglementer les messages des candidats sur les médias  et réseaux sociaux, etc.

Quelque chose s’est perdu dans les traductions ! 

NKB-D

Diane Shima Rwigara, Mwenedata Gilbert et Mpayimana Philippe : les 3 candidats déclarés qui se sont déjà faits connaître auprès de la Comelena

Source:

Amatora ya Perezida azatwara asaga 6.600.000.000, Whatsapp na facebook bishobora gufungwa (Ukwezi)

L’élection présidentielle coûtera 6,6 milliards, WhatsApp et Facebook pourront être bloqués  (Trad. NKB-D)

Le Rwanda prévoit de réglementer les messages des candidats présidentiels sur les médias sociaux (XINHUA)

Rwanda to vet campaign messages of presidential hopefuls (AP)

Publicités
Cet article, publié dans élections, communication, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s