France-Mali et France-Rwanda: le jour et la nuit


Les couples présidentiels maliens et rwandais avec le président français lors du sommet de Bamako

Le week-end dernier au Mali, le nouveau chef de l’État français a été reçu par son homologue malien en même temps qu’il rencontrait des éléments de l’Armée française.

Au Mali, les Français ont une image très positive qui a été renforcée par le sauvetage du pays opéré in extremis par les troupes françaises.
Celles-ci ont soutenu le camp gouvernemental contre les rebelles djihadistes/salafistes.

Sans l’intervention française, les rebelles auraient capturé la capitale et l’ensemble du sud pays et ils auraient imposé à tous, leur interprétation d l’Islam. Les déloger de leur prise de guerre auraient été autrement plus compliqué que les bloquer dans leur progression depuis le Nord.

Mais les rapports entre le Mali et la France ne datent pas de ces dernières années. Parmi les « tirailleurs sénégalais » qui ont combattu pour la France dans les deux guerres mondiales, il y avait de nombreux maliens. Le grand-père du chef de l’État malien actuel a fait partie de l’Armée de la France.

En outre, l’ancienne métropole compte une très importante communauté d’origine malienne. Les liens entre les deux républiques sont donc étroits, anciens et durables.

Le contraste avec les relations que le Rwanda entretient avec la France est frappant et pour cause !

Dans les années nonante – quatre-vingts dix – la France a aussi soutenu le camp gouvernemental contre les rebelles qui occupaient le nord du pays. Malheureusement pour la France, les rebelles ont mis en déroute leurs adversaires.

Plus grave: un génocide a été perpétré par les milices pro gouvernementales et des éléments des forces de sécurité contre les personnes de l’ethnie tutsi dont étaient issus l’essentiel des rebelles.

Depuis la prise du pouvoir par ceux-ci, la France a été accusée, en toutes occasions, de complicité dans le génocide des Tutsis.

Au Rwanda, la France aura fait long feu puisque sa présence renforcée ne remontait qu’à la présidence Giscard (1974 – 1981).

Les autorités rwandaises et surtout le chef de l’État, ne ratent pas une occasion pour rappeler le rôle joué par la France au Rwanda, il y a un peu plus de deux décennies. Surtout lorsque celle-là se mêle de critiquer celui-ci.

La France et le français sont en recul au Rwanda. L’anglais est devenu la langue de l’administration et de l’enseignement et ce sont les pays anglo-saxons qui tiennent le haut du pavé aux Mille Collines.

Honorés au Mali, honnis au Rwanda. Officiellement.

Si certains Rwandais sont convaincus que la France a trempé dans le génocide des Tutsis, certains Africains, Maliens y compris, le sont aussi par rapport à la présumée responsabilité de la France, dans la montée en puissance des rebelles indépendantistes,touaregs,peulhs, djihadistes et autres salafistes.

Mais il y a aussi des Rwandais qui sont favorables à la France et qui pensent que la France a fait ce qu’il fallait dans des moments difficiles et que ses accusateurs sont de mauvaise foi. Hors du Rwanda, ces « pro-Français » expriment ouvertement leur lecture alternative de l’histoire du pays. Mais ils ne sont plus/pas au pouvoir.

Vae Victis !

NKB-D

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s