Mai 1997: les Banyamulenge et surtout les Banyarwanda renversent Mobutu


Le 17 Mai 1997, Kinshasa est prise par les rebelles de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo-Zaïre  (AFDL) soutenus par l’armée du Rwanda.

À la fin de l’année 1996, les Sud et Nord-Kivu sont aux mains de rebelles congolais appuyés lourdement par l’armée rwandaise.

Les camps de réfugiés rwandais qui contenaient environ 1,1 million de personnes ont été démantelés par la force.

Les autorités zaïroises n’ont pas réalisé la « contre-offensive fulgurante » annoncée et les rebelles ont poursuivi leurs avancées jusqu’à Kinshasa en passant par Kindu, Kisangani, Mbandaka, etc. 

L’immense capitale du géant africain est prise pratiquemment sans coup férir à la mi-mai, ce qui limitera les pertes en vies humaines et les dégâts matériels. 

C’est lorsque la guerre reprendra l’année suivante, cette fois-ci entre le nouveau pouvoir congolais et ses principaux alliés rwandais et ougandais que le Zaïre devenu Congo entre-temps connaîtra une longue série de massacres et de décès en très grand nombre dus aux privations et à la destructions des infrastructures sanitaires et sociales. 

Dix ans après la chute de Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Zabanga, les victimes de la guerre et de la catastrophe humanitaire se comptaient par millions.

NKB-D 

16 mai 1997: le Rwanda renverse Mobutu (RFI, 17/05/2017)

Publicités
Cet article, publié dans rwanda, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s