La disparition/réapparition de Violette Uwamahoro : un cas isolé ?


L’affaire de la disparition forcée de Mme Violette Uwamahoro épouse Rukundo est un cas qui se termine bien pour elle puisqu’elle est libre après un peu moins de deux mois de procédures judiciaires.

Après la guerre et le génocide des Tutsis, la pratique n’était pas du tout rare et les familles des concernés  s’estimaient toujours heureux quand on les retrouvait vivant aux mains des forces de sécurité. 

Nous avons personnellement vécu les disparitions du chef de la section technique Emmanuel Munyemanzi (Télévision rwandaise) et du journaliste Félix Ngirinshuti (Imvaho Nshya, hebdomadaire gouvernemental) qui ont disparu en 1997 – 1998 sans qu’on retrouve leur corps. 

Après leur disparition, les membres de leur famille ont rencontré inutilement le Directeur de l’Office rwandais de l’information  (ORINFOR) feu le lieutenant-colonel Wilson Rutayisire.

Les cas de disparitions les plus connus sont ceux du colonel et magistrat ex-FAR Augustin Cyiza (intégré APR) et du député MDR Léonard Hitimana en 2003. Leurs véhicules abandonnés ont été retrouvés à la frontière ougandaise… pour suggérer qu’ils s’étaient exilés !

Par la suite, les ONG de défense des droits de l’homme ont assez régulièrement des cas de disparitions forcées non élucidées. 

Un autre cas célèbre est celui de l’artiste et activiste chrétien Kizito Mihigo qui a disparu quelques jours avant la 20e commémoration du génocide des Batutsi en 2014 et qui a réapparu après une dizaine de jours,  détenu par la police. Il sera condamné lourdement pour diverses activités jugées subversives menées notamment via WhatsApp… exactement comme Violette Uwamahoro.

Pour les optimistes, la justice rwandaise a prouvé qu’elle était indépendante et qu’il faut de telles procédures exceptionnelles pour assurer la sécurité du pays. Qui revient de loin.

Pour les autres, c’est la preuve que les droits de l’homme ne sont pas du tout respectés  et qu’il y a encore un très  long chemin à parcourir pour parvenir à un État de droit au Rwanda.

NKB-D 15/04/2014

Pregnant Briton’s interrogation ordeal in Rwanda (The Times)

Violette Uwamahoro yiganiye BBC uko yatawe mu mvuto (BBC Kirundi)

British Rwanda ‘plot’ woman Violette Uwamahoro back in UK (BBC)

« Disparition » de Jeannette: Ange Kagame répond à Filip Reyntjens (NKB-D)

L’an dernier, Jeannette Nyiramongi épouse Kagame a elle-même mystérieusement disparu pendant plus d’un mois de la scène médiatico-présidentielle. 

Beaucoup de rumeurs favorisées par l’absence de transparence ont circulé sur cette affaire. 

Tout est rentré dans l’ordre.

Publicités
Cet article, publié dans génocide, hutu, justice, Police, presse, rwanda, tutsi, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s