Violette Uwamahoro : enceinte, endeuillée mais dangereuse 


Madame Violette Uwamahoro et son avocate Antoinette Mukamusoni dans un tribunal à Kigali, Rwanda, 23 mars 2017. (Photo : VOA/Eric Bagiruwubusa)

À entendre ses accusateurs, Mme Violette Uwamahoro n’est pas une innocente mère de deux jeunes enfants et en attente d’une troisième, rentrée simplement au Rwanda pour rendre un dernier hommage à son père récemment décédé. 

Non. Elle serait une dangereuse subversive, ennemie des autorités rwandaises qui chercherait par tous les moyens à nuire à ceux-ci. 

Elle a comparu pour la première fois aujourd’hui devant ses juges, plus de 5 semaines après la Saint Valentin (14 février). C’est ce jour que ses proches au Rwanda et au Royaume-Uni n’ont plus eu de ses nouvelles jusqu’au 3 mars où la police a annoncé qu’elle était en détention préventive. 

NKB-D 23/03/2017

Comparution de l’épouse rwando-britannique d’un opposant rwandais à Kigali

(VOA Afrique)

Uwamahoro Violette yagejejwe imbere y’Urukiko (Rushyashya)

British woman denies plotting against Rwanda’s Kagame
(BBC.com)

Publicités
Cet article, publié dans exil, justice, Police, rwanda, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s