La britannico-rwandaise Violette Uwamahoro au secret pour protéger l’enquête 


Samuel Rukundo qui a écrit au président Kagame pour qu’il libère sa mère immédiatement (photo: rugari.com)

Nous avons publié hier la lettre que Samuel Rukundo, l’un des fils de Violette Uwamahoro et Faustin Rukundo a adressé au chef de l’État.  

Dans cette lettre le petit Samuel âgé réclamait au président Kagame non seulement la libération immédiate de sa mère mais aussi des excuses à celle-ci.

Malgré la déclaration du porte-parole de la police, il y a 10 jours,  sur la possibilité pour Mme Uwamahoro de parler à sa famille, Samuel, son frère et leur père n’ont pas pu parler à Mme Uwamahoro.

D’après nos informations, le procureur chargé du dossier veut éviter que la suspecte ne sabote l’enquête en communiquant avec ses proches.

Nous avons aussi appris que deux membres de la famille d’Uwamahoro ont aussi été incarcéré de même qu’un de leues voisins.

Jusqu’à présent seuls les diplomates britanniques et l’avocat de Mme Uwamahoro ont eu accès à  celle-ci.

Mais d’après nos sources d’informations, ces derniers jours, l’avocat éprouvent des difficultés à rencontrer sa cliente.

NKB-D 14/03/2016

Publicités
Cet article, publié dans rwanda, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s