L’économie rwandaise est-elle contrôlée par le Parti au pouvoir ?


Le Front patriotique rwandais (FPR) au pouvoir au Rwanda depuis juillet n’a jamais caché qu’il est lourdement impliqué dans l’économie du pays.

Son argument est qu’après la guerre et le génocide, il n’y avait personne pour investir dans un pays ravagé et que le FPR a dû mettre la main au porte feuille.

Cette explication est encore présente dans l’article du Economist ci-dessous. 

Elle vaut ce qu’elle vaut et les connaisseurs du parti au pouvoir vous diront que certains secteurs ne manquaient pas de candidats investisseurs mais qu’ils ont été retiré de la concurrence pour leur importance stratégique.

Il fallait assurer le nerf de la guerre du moteur – le FPR –  du nouveau régime qui était menacé de toute part il y a 20 ans.

NKB-D 05/03/2017


Party of businessThe Rwandan Patriotic Front’s business empire

Crystal Ventures has investments in everything from furniture to finance

(The Economist)

Publicités
Cet article, publié dans rwanda, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s