2016 : une année très positive pour le Rwanda ?


Globalement positif ? 

Voyons le bilan qu’en a fait un de nos émissaires postés à l’étranger.

Impressionnant n’est-ce pas ?!

Mais 2016 c’est aussi beaucoup d’autres choses moins réjouissantes ou moins reluisantes comme la « disparition » en juillet de M. Eugène-Richard Gasana, jusque là Représentant permanent aux Nations-Unies et Ministre de la Coopération internationale.

Et puis il y a eu ces informations sur la crise alimentaire dans l’Est du pays. De très nombreuses familles ont émigré  en Ouganda et en Tanzanie parce que leur champ et leur bétail ne les nourrissaient plus. Les autorités ont finalement réagi : des distributions alimentaires ont été organisée. Elles ont accusé la sécheresse mais les agriculteurs pointent du doigt la confiscation par l’État des marais dont l’exploitation permettait d’atténuer les effets du manque de pluviosité. 

Nous nous rappelons aussi de présumés djihadistes abattus sommairement à Kigali et à Cyangugu (Province de l’Ouest).

Et puis au mois dernier, nous avons assisté au retour avorté du père défroquéet dirigeant d’un énième parti d’exilés Thomas Nahimana.

Les autorités aéroportuaires kényanes/les compagnies d’aviation avaient reçu une instruction de ne pas le laisser embarquer. Après quelques semaines, le chef de l’État rwandais expliquent que M. Nahimana n’aurait jamais dû être refoulé.

Et puis la France et le Rwanda sont de nouveau fâchés : après avoir reçu un témoignage du général Kayumba Nyamwasa sur l’attentat du 6 avril 1994, des juges d’instruction français ont décidé de reprendre l’enquête autour l’assassinat de deux chefs d’État, de leurs suites et des membres français de l’équipage. En représailles, selon certains, le Rwanda a repris ses accusations de complicité de génocide portées  contre la France.

2016 c’est aussi l’année où la première rwandaise a disparu de la scène politico-médiatique pendant plus d’un mois. Sans explication. Beaucoup de spéculations.

En 2016, le sénateur et ancien ministre Jean-Damascene Ntawukuriryayo en déplorant l’absence d’eau au Sénat et dans sa résidence.

Jean-Baptiste Ndahindurwa , le Roi Kigeli V Nous a quitté en octobre mais il n’a toujours pas été inhumé.  Il est mort en exil aux USA parce que les autorités actuelles du pays ne voulaient pas qu’il rentre en tant que Roi. Celles-ci veulent bien aider la famille à l’enterrer au Rwanda mais son entourage est divisé sur la question. 

Cornelius Nyungura alias Corneille a publié une autobiographie et pour la promouvoir, il a accordé de nombreuses interviews dans lesquelles il est revenu sur les circonstances de la mort de toute sa famille. Il est convaincu et explique pourquoi il accuse des soldats de l’ancienne rébellion rwandaise.
Et vous qu’avez retenu de l’année écoulée au Rwanda ou dans sa diaspora ? Partagez-le avec nous.

Publicités
Cet article, publié dans agriculture, Djihadisme, Femmes, rwanda, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s