3 millions de réfugiés rwandais rapatriés depuis 1994 


Photo: Igihe.com

Ce chiffre impressionnant a été répété par l’ambassadeur du Rwanda en République du Congo, le docteur Jean-Baptiste Habyarimana alors qu’il visitait le camp de réfugiés de Kintele.

Qui sont ces 3 millions d’anciens réfugiés, quand ont-ils quitté la mère-patrie, quand et comment sont-ils rentrés. 

En 1996, soit deux ans après la prise du pouvoir au Rwanda par le Front patriotique rwandais (FPR), le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés  (HCR) recensait 750 mille réfugiés Rwandais au Nord Kivu,  350 mille dans le Sud Kivu, 250 mille au Burundi et 500 mille en Tanzanie. Total: 1,85 million. Il s’agit des réfugiés de 1994. Hutus en très grande majorité.

En ce qui concerne les « anciens » réfugiés, Tutsis essentiellement, qui avaient fui ou dont les parents s’étaient exilés au début des années 60 mais aussi ceux qui ont continué à quitter le pays dans les décennies suivantes, on considère qu’ils sont 800 mille à  être rentrés de RD Congo ex-Zaïre, du Burundi, d’Ouganda, de Tanzanie et dans une moindre du Kenya et d’autres pays plus éloignés. 

Total des anciens et nouveaux: 2,665 millions.

On peut mettre la différence sur le compte d’une importante marge d’erreur de 10% et du retour d’autres anciens réfugiés après la grosse vague de 1994, 1995 et celle de 1996 et 1997.

Maintenant, comment sont-ils rentrés ?

Le rapatriement des anciens réfugiés était volontaire quoique souvent précipité par la victoire totale du FPR. Il fallait occuper le terrain laissé vide par des millions de déplacés internes et externes.

En ce qui concerne le second groupe, les quasi 2 millions de réfugiés de 1994,  les choses ne se feront pas en douceur.  Pas du tout.

Les 250 mille du nord du Burundi et le demi million de l’est de la Tanzanie seront expulsés manu militari par les forces de sécurité de nos deux voisins en 1996.

L’année suivante ce sera le tour du gros du contingent installé sur les rivages du Kivu et les berges de la Rusizi ( prononcez roussiizi et et non rouzizi). Ils seront délogés de leurs camps à  coup de canon et de rafales de mitrailleuses. Une alliance de rebelles Tutsis congolais dits Banyamulenges et d’autres congolais appuyés -menés plutôt – par la nouvelle armée rwandaise va remonter du Sud Kivu jusqu’au Bord Kivu en demantelant un à un les petits et les grands et en occupant Bukavu et Goma.

Une bonne partie des réfugiés rentre contrainte et forcée, les autre 200 mille ? 3oo mille s’enfoncent dans l’immense Zaïre. Certains y sont toujours, d’autres sont au Congo Brazza, en Centrafrique, en Zambie, etc. Quelques uns sont à  Dakar et beaucoup plus loin. Beaucoup ont disparu, emporté par les balles ou les privations.

Congo-Brazzaville: Ambasaderi Jean Baptiste Habyarimana yagiye kwishongora ku mpunzi! (The Rwandan)

Congo-Brazzaville: l’ambassadeur Jean Baptiste Habyarimana est allé badiner avec les réfugiés ! 

Bwa mbere u Rwanda rwagize Ambasaderi muri Congo Brazzaville (Igihe, 04/02/2016)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s