Canada-Rwanda: RIP, l’ex-procureur F. Makombe co-« expulseur » de M. Z(edi)


Nous avons eu la confirmation que M. Fidèle Makombe décédé le 24 juillet au Canada est bien l’ancien procureur qui a été en fonction au Rwanda juste après le génocide des Tutsis.

Avant 1994, M. Makombe vivait déjà au Canada ou il avait fait des études de droit à Montréal.

En 1993, il s’est fait connaître avec son camarade Jean-Paul Kimonyo, en intentant un procès pour menaces de mort contre Protais Zigiranyirazo, l’ancien préfet de Ruhengeri et beau-frère de feu le président Juvénal Habyalimana qui avait repris des études au Canada.

Les deux compères membres du FPR (Front patriotique rwandais) ont gagné le procès et M. Zigiranyirazo a dû interrompre sa formation et rentrer au pays peu avant l’assassinat de son beau-frère, la reprise de la guerre et le génocide. 

Après la victoire des troupes rebelles du FPR sur les forces gouvernementales d’alors, le juriste Fidèle Makombe est rentré au pays pour y être procureur.

Un procureur qui tentera tant bien que mal de faire son travail correctement au point qu’il s’attirera vite les foudres des autorités administratives et militaires de son lieu d’affection et sera suspendu.

Quant à M. Z,  il sera arrêté en 2001 à Bruxelles, dans le cadre des poursuites contre les responsables du génocide des Tutsis, transféré à Arusha,  au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) jugé, reconnu coupable en 2008 puis acquitté en 2009. 

Commission de l’immigration et du statut de réfugié, Canada

« il est de notoriété publique que, lorsqu’il était encore préfet de Kibuye, A. K., avec la complicité des autorités militaires, a été derrière la bastonnade et la suspension de Fidèle Makombe, alors procureur de cette préfecture, pour n’avoir pas arrêté et emprisonné certaines personnes soupçonnées d’avoir pris part au génocide de 1994, et ce même s’il n’y avait pas de preuves suffisantes contre celles-ci. »

Rwanda : Zigiranyirazo, l’encombrant Monsieur Z

Protais Zigiranyirazo (Wikipedia)

In 1989 he resigned his position as prefect to study at the Université du Québec à Montréal (UQAM) in Montreal, Quebec, Canada. He was expelled from UQAM and from Canada in 1993 after being convicted of uttering death threats against two Tutsi refugees in Montreal, who « accused him of participating in the planning of ethnic massacres. » 

Cet article, publié dans rwanda, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s