Que veut vraiment Bujumbura en échange du corps de Bihozagara ?


Feu l’ancien ministre FPR Jacques Bihozagara est mort depuis 5 jours mais son corps n’a toujours été remis à ses proches qui souhaiteraient le ramener au Rwanda pour les funérailles.

D’après les informations qui sont bombardées sur ce dernier rebondissement, les autorités burundaises exigent que la famille du défunt signe une « exonération » avant d’emmener son corps où bon leur semble.

Une exonération par laquelle le clan Bihozagara reconnaitrait qu’il est mort naturellement comme l’affirment ses geôliers !?

Une exonération ou toute autre déclaration écrite ou verbale quelque solennelle qu’elle soit n’est pas une autopsie entreprise dans le cadre d’une enquête rigoureuse.

Signer ce document dans le cadre de ce  chantage n’engageait en rien la famille de Bihozagara  pour la suite de l’affaire une fois la frontière passée.

Le détenir n’aurait pas protégé Bujumbura contre les résultats d’une éventuelle enquête rigoureuse.

Mais les deux parties ont campé sur leurs positions et l’affaire reste au point mort.

Faudra-t-il un médiateur-facilitateur régional ou international pour la débloquer ?

NKB 03/04/2016

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s