Referandumu : déclaration des USA, juste une déclaration


Des regrets et souhaits.

image

On peut imaginer que si le gouvernement rwandais présidé par Paul Kagame avait redouté la réaction américaine face au 3e mandat, la longue campagne en faveur du changement aurait été tuée.

Avant que la population ne se saisisse de l’affaire, elle avait d’abord étudiée dans un des petits partis membre de la coalition gouvernement dont les principaux dirigeants occupent des postes de premiers plans dans le pouvoir de Kigali.

Une des premières personnes à s’être exprimées ouvertement pour le maintien de Paul Kagame à la tête du pays est un membre du Front patriotique rwandais qui a agi en sachant bien où il mettait les pieds. Il a été entendu par ceux à qui il destinait ce message. Et vice-versa (Ils ont été entendu) ?

Bernardin Ndashimye Kagame président après 2017 (NKB, 17/02/2013)

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s