Kagamé, la propreté et le développement


wpid-img_20150923_122049.jpg

Une rue d’une capitale africaine près d’un marché, après une abondante pluie au mois d’août 2015… et avant le passage des éboueurs. (Photo: NKB)

Peut-on se développer, prospérer individuellement ou collectivement sans être propre ?

« Propre sur soi »,  » clean », « nickel » ou franchement « dégueulasse « ?

Le progrès est-il possible sans hygiène ?

Est-on pauvre parce qu’on est sale ou sale parce qu’on est pauvre ?

Est-on riche parce qu’on est propre ou propre parce qu’on est riche ?

Riche et sale ? Pauvre et propre ?

Voyons ce que nous pouvons trouver dans la « poubelle » de l’Internet.

Rwanda de Paul Kagamé : Un journaliste burundais émerveillé par Kigali (12/07/2015)

A country that is poor, clean and growing (Jamaica Observer, 31/03/2015)

Africa can meet MDGs deadline – Kagame (The New Times, 2011)

Paul Kagame: “We all know that no one should constantly be teaching us the value of washing hands or waste disposal. Even the connection between access to water, good hygienic habits and improved health is well known.”

Traduction: Nous savons tous que personne ne devrait constamment nous apprendre l’importance de se laver les mains et de bien gérer nos déchets. Même le lien entre l’accès à l’eau, les bonnes habitudes en matière d’hygiène et l’amélioration de la santé est bien connu.

Why is Rwanda so clean ?

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s