L’ex-ministre Sebatware a pillé des biens de Tutsis durant le génocide ?


image

Les tours de bétons et de verre flambant neuves du Plateau de Kigali.

Des biens de l’ex-ministre Sebatware à nouveau aux enchères

D’après le jugement ci-dessous, l’ancien ministre André Sebatware a été condamné pour la destruction de biens d’habitants de Mudende pendant le génocide et pour indemniser ceux-ci une parcelle sise à Kimihurura sera vendue aux enchères dans 3 jours.

Le plus étonnant dans cette affaire c’est qu’une personne proche du dossier nous a juré que le condamné par contumace par un tribunal populaire de Mudende n’y a jamais mis les pieds ni avant, ni pendant ni après ce génocide.

Il aurait pu y envoyer des tueurs et des pillards à sa solde alors ? Ce proche du dossier de M. Sebatware nous a assuré que celui-ci n’avait pas de telles personnes à son service.

Pourquoi alors ce jugement le condamnant à indemniser ces victimes du génocide ? L’appât du gain d’après notre interlocuteur qui nous a précisé que les biens visés par la vente forcée sont l’ancienne boîte de nuit Super Lagon/Kigali Night et plus anciennement l’Auberge des Mille Collines si notre mémoire est bonne.

image

Umudugudu w’Amahoro, Akagari ka Kimihurura, Umurenge wa Kimihurura, Akarere ka Gasabo, Intara y’Umugi wa Kigali.

Avec la fièvre immobilière dont souffrent les bâtisseurs de Kigali, ces terrains vaudraient de l’or…

NKB, 24/08/2015

image

image

Umuryango wa Sebatware urasaba ubutabera gutesha agaciro inzu yabo yagurishijwe urumiya

Les tribunaux populaires Gacaca (gatchatcha) ont fermé leurs portes il y a quelques années mais les jugements qu’ils ont rendu ont encore des effets aujourd’hui.

Notre attention a été attirée sur une affaire qui concerne une personnalité des régimes Kayibanda et Habyarimana.

Nous le croisons ou le rencontrons encore dans nos exils bruxellois.

Il y a deux ans nous avions déjà évoqué ses démêlés avec la justice de notre pays d’origine et nostra culpa, nous n’avions pas su ce qu’il était advenu de ce dossier.

Avec ce dernier rebondissement, nous ferons d’une pierre, deux coups.

À suivre

Affaires Sebatware: la propriété privée est-elle protégée au Rwanda ? (NKB, 14/10/2013)

Image | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s