Karenzi Karake, un des stoppeurs du génocide


Avec la libération prématurée* du général Karenzi Karake qui était en liberté conditionnelle au Royaume-Uni en vertu de mandat d’arrêt européen émis par un juge espagnol pour divers présumés crimes de guerre, contre l’humanité et terrorisme, beaucoup de partisans du régime du Front patriotique rwandais ont exprimé leur conviction quant à l’héroïsme de l’intéressé qui a, selon eux, contribuer à l’arrêt du génocide.

L’arrêt du génocide fait partie des piliers de l’idéologie du pouvoir de Kigali qui y recourt fréquemment pour justifier par exemple son opposition virulente au jugement des vainqueurs de la guerre de 1994 au Rwanda.

Ils ont arrêté le génocide des Tutsis tout seuls au péril de leur alors que le monde entier avait lâchement abandonné le Rwanda, nous dit-on.

Cette position est tout à fait défendable: le génocide au Rwanda s’est arrêté avec la défaite des anciennes Forces armées rwandaises et surtout celles des milices des MRND, CDR, MDR Pawa et autres qui opéraient à l’arrière.

Elle est aussi discutable !

Si le FPR à effectivement arrêté le génocide des Tutsis, il faudrait qu’un nombre significatif de victimes potentielles aient été sauvées à l’occasion des offensives victorieuses de l’ancienne armée rebelle.

Qu’en est-il ?

Combien sont les Tutsis rescapés du génocide de 1994 ? Quelques dizaines de milliers ? La lieutenant-colonelle Rose Kabuye aurait dit un jour pour minimiser leurs revendications contre des présumés génocidaires récupérés par le nouveau régime qu’ils ne rempliraient pas un bus Tata (à moins que ce ne soit l’arrière d’un camion de la même marque, ce qui serait politiquement très incorrect de sa part, si elle l’a vraiment dit).

À notre grand étonnement mais grande satisfaction, les autorités évoquent quant à elles plus de trois cent mille rescapés.

Si ce chiffre est à prendre au sérieux, le génocide ne s’est pas arrêté comme un incendie faute de combustible mais parce que d’héroïques pompiers ont bravé la peur et le danger pour éteindre les flammes.

Nous parlions de quelques dizaines de milliers de rescapés parce qu’à part Kabgayi (20 ou 30 mille rescapés), Nyarushishi (8000), l’Église Ste Famille-Centre St Paul (quelques milliers) et le Stade Amahoro, l’Hôtel des Milles Collines (1268 dont des Hutus), il n’y a pas à notre connaissance de nombreux autres sites où les Tutsis ont échappés aux tueurs par centaines voire par milliers ou dizaines de milliers.

Très délicats les chiffres: dans l’enquête Rwanda’s Untold Story de la BBC, deux chercheurs américains leur ont fait dire l’indicible à savoir que les massacres de 1994 n’étaient pas ce qu’on a dit.

Ils se sont basés sur des estimations officielles des victimes, des rescapés, des Tutsis vivant au Rwanda avant ’94 pour affirmer qu’il y a eu 4 fois plus de Hutus tués au printemps ’94 que de Tutsis !

À les entendre les héroïques troupes du Front patriotique rwandais n’ont rien arrêté du tout ! Ni en 1994 ni par la suite.

Et vous qu’est-ce vous en pensez ? Quels sont vos chiffres ?

NKB, Assomption 2015

*Il était initialement prévu que son dossier soit examiné en octobre mais les juges de Westminster ont dû être convaincus d’accélérer les choses…

D’après un de nos lecteurs, ce traitement hâtif a pris les Espagnols par surprise. À vérifier.

300 000 rescapés du génocide recenses officiellement

Échec du recensement des rescapés

Les rescapés du génocide encore vivants estimé à plus de 300 000

Le FPR a-t-il arrêté ou accéléré le génocide des Tutsis au Rwanda NKB, 14/10/2014)

Les Etats-Unis de Bill Clinton n’ont pas voulu stopper le génocide des Tutsis

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s