Ingabo en Centrafrique: 5 morts, 8 blessés


Cinq soldats tués et 8 blessés au sein du bataillon rwandais de la Minusca, la Mission des Nations Unies en Centrafrique.

Un tel bilan auto-infligé n’avait jamais été enregistré dans le cadre de ce déploiement, nous dit-on.

Malgré que l’enquête n’a pas encore déterminé les circonstances exactes de ce drame, le porte-parole de armée le général de brigade Joseph Nzabamwita a d’ores et déjà mentionné 2 pistes dans son communiqué: terrorisme ou maladie mentale. Et le concerné se serait suicidé.

Selon d’autres sources militaires citées par l’AFP, l’auteur de la fusillade aurait été abattu.

Un terroriste et/ou malade mental dans les Forces rwandaises de défense ? Le « brigadier » doit être très bien informé mais on ne peut exclure à ce stade d’autres pistes comme la frustration due à des brimades, à des humiliations ou à du harcèlement.

Jusqu’à présent on ne connait pas les noms des victimes pour savoir ce qui les liait. Étaient-ils dans la même section ? Y a un sous-officier ou un officier qui commandait la section, le peloton ou la compagnie ? L’auteur de la tuerie était-il en bons termes avec ses camarades, avec sa hiérarchie ?

On devrait bientôt avoir des réponses à toutes ces questions.

NKB 09/08/2015

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s