Tout est fait pour que le Burundi bascule et brûle


Depuis quelques jours, les nouvelles en provenance du Burundi se ressemblent au point qu’on pense qu’il s’agit de répétitions. Assassinat du général Adolphe Nshimirimana, le passage à tabac du journaliste Esdras Ndikumana, l’activiste des droits de l’homme Claver Mbonimpa blessé, un colonel de l’armée abattu, un cadre du parti au pouvoir tué,…

Certains milieux sont déterminés à en découdre. Que le Burundi bascule dans une nouvelle guerre civile ne semble pas les effrayer.

Est-ce toujours du 3e mandat présidentiel du président Pierre Nkurunziza dont il est question ?

NKB, 06/08/2015

Burundi: quatre morts dans la capitale

Burundi: on attend l’explosion sans savoir d’où elle viendra

Le Burundi est « entré dans les prémices de la guerre », selon International Crisis Group

Burundi: un retour de la médiation ougandaise se dessine

Burundi: l’inquiétude de l’UE après une série d’attaques ciblées

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s