Burundi: le recours à la violence reste à l’ordre du jour


Assassinat du lieutenant-général Alphonse Nshimirimana

Le général Nshimirimana tué au palais présidentiel C’est la thèse du complot ourdi par le pouvoir pour liquider l’homme qui en savait trop et/ou qui ne jouait plus le jeu et/ou devenait incontrôlable. Aucune preuve, juste des spéculations.

La violence aussi contre les journalistes

RFI condamne fermement agression de son correspondant au Burundi Esdras Ndikumana

RFI iratera ivyatsi ivyakorewe umumenyeshamakuru Esdras Ndikumana

vehicule AN igihe

Véhicule présenté par Igihe.bi comme celui qui transportait feu Adolphe Nshimirimana au moment de l’attaque qui lui a coûté la vie.

Photographie présentée comme le corps de feu Adolphe Nshimirimana (publiée sur sa page Facebook)   AMES SENSIBLES S’ABSTENIR DE CLIQUER !

Gen Adolphe Nshimirimana yitavye Imana (Igihe.bi 02/08/2015)

Burundi: Adolphe Nshimirimana, le bras droit du président Nkurunziza assassiné (Jeune Afrique)

Top general and close aide to president Nkurunziza assassinated in Burundi – officials (Mail & Guardian)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s