L’ex-ministre Protais Mitali se terre et se tait


Cela fait un peu plus de 4 mois que l’ancien président du Parti libéral Rwandais et ancien ministre du gouvernement de Kigali a tiré sa révérence.

Et depuis, il fait profil bas ne communiquant ni sur les raisons de son éloignement de la mère-patrie ni sur les accusations de mauvaise gestion financière voire de détournements de fonds portées contre lui par ses anciens camarades de parti.

De son côté, l’ancien employeur de M. Mitali à décidé cette semaine de ne plus rester les bras croisés en saisissant la police international -Interpol – pour que le présumé indélicat soit appréhendé, où qu’il soit, et amené pour répondre de ses crimes allégués.

D’après les sources de The East African, Protais Mutari pourrait être en Belgique mais rien ne confirme cette éventualité.

Les autorités rwandaises qui ne sont certainement pas les dernières en termes de renseignements savent mieux que cet organe de presse basé à Nairobi où s’est « retiré » leur ancien chef de département.

Dans les faits, les polices du monde entier disposent maintenant du signalement de Mitali et celui-ci pourrait être à tout moment identifié et appréhendé… à moins qu’il ne soit protégé par une demande d’asile politique introduite en bonne et due forme. Et jugée fondée.

À suivre !

NKB, 01/08/2015

Mandat d’arrêt international contre Protais Mitali (NKB, 30/07/2015)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s