4 juillet ’94: l’abandon et la prise de Nyarugenge/Kigali


Dans l’histoire du Rwanda, le 4 juillet est considéré comme le jour de la prise de la capitale du Rwanda post colonial par les forces rebelles du Front patriotique rwandais (FPR).

La réalité est plus compliquée, plus nuancée: les rebelles assiégeait et contrôlait depuis le mois d’avril, de nombreux quartiers de la capitale sur les collines et les vallées entourant le centre-ville qui correspond à la colline de Nyarugenge. Kimihurura, Kacyiru, Remera, Gisozi, Kicukiro, le Mont Jari sont aux mains des rebelles dès le mois de mai.

Kanombe avec l’aéroport international et la plus grande base de l’armée tombera ensuite. Le mont Kigali qui surplombe le centre-ville et donne accès à l’ouest du pays résistera mais finalement il sera aussi abandonné par ses défenseurs.

Il n’y aura pas de combat le 4 juillet mais l’entrée des forces rebelles dans un centre-ville vidé de sa population, assiégé et bombardé depuis presque 3 mois.
image
La rue principale du quartier commercial de Nyarugenge, le 4 juillet 1994. (Twitter, @RwandaGov).

Comme une attaque frontale pour prendre Nyarugenge aurait pu coûter très cher en soldats et en armes, les rebelles l’ont encerclée, contournée et dépassée. Le 4 juillet, ils sont déjà aux portes de Butare dans le sud et de Ruhengeri dans le nord.

Jusqu’au 3 juillet le camp gouvernemental dispose encore d’un passage pour entrer et sortir du cœur de la capitale. Ses derniers combattants pourront s’exfiltrer nuitamment parce que l’intention des rebelles n’est pas de les en empêcher.

La guerre est perdue et il ne sert plus à rien de tenir la capitale.

La guerre est gagnée, Kigali peut être occupée sans coup férir.

NKB, 04/07/2015

Lundi 4 juillet 1994 -Les FAR abandonnent Kigali assiégée par le FPR.

La France au cœur du génocide des Tutsi

La liberation du 4 juillet 1994 au Rwanda (NKB, 04/07/2013,)

« Ça ne s’est pas passé comme ça »

Le 4 juillet 1994, les troupes du Front patriotique rwandais (FPR), conduites par l’actuel président Paul Kagamé, s’emparent de Kigali après une longue avancée depuis l’Ouganda, au nord du pays.

Histoire du Rwanda: les 1er et 4 juillet des dates importantes pour les-Rwandais

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 4 juillet ’94: l’abandon et la prise de Nyarugenge/Kigali

  1. cmunah dit :

    l’armée Rwandaise déchirée entre lui même, embargo , politiciens désorientés, haine insensée entre hutu du nord et sud, mercenaires étrangers, l’incapacité du gouvernement formé après la mort de Habyalimana à arrêter les tueries contre les populations sans défense, Aveuglement des grandes puissances (USA, Royaume Unie, CANADA mais aussi la Belgique), en Afrique Le coup de L’OUganda de Museveni et de Pierre Buyoya du Burundi
    Les pauvras soldats Rwandais se sont battus contre la puissance de feu mondiale, alors qu’ils étaient sous embargo et sans chef.
    Tous les ingrédients étaient réunis pour que le peuple Rwandais aille sur le chemin de la croix et ce n’est pas fini.

    • nkbnkb dit :

      Vous ne parlez pas des assassinats des hommes et femme politique de l’opposition et des politiciens opposés à l’ancien parti unique. Et le génocide des Tutsis ?

  2. bkere dit :

    le rwanda et le burundi ont presque la mme histoire,entre hutu et tutsi.et la situation revient.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s