BBC en kinyarwanda et en FM c’est « fini-fini » au Rwanda


image

Les autorités rwandaises ont logiquement (selon leur logique) décidé de maintenir indéfiniment la suspension des émissions de la section kirundi-kinyarwanda en fréquence modulée de la British Broadcasting Corporation.

Mettez-vous à leur place: une radio qui émet en kinyarwanda, la langue unique du pays dont l’une des télés parentes à commandité une enquête qui laisse dire que le chef de l’État rwandais aurait d’une certaine façon facilité le génocide et en aurait ensuite profité sans vergogne. Que feriez-vous à leur place. Vous auriez pris part au reportage pour donner votre point de vue sur ces très graves accusations ?

Et puis, il y a ce calcul de deux chercheurs américains selon lequel la très grande majorité des victimes du printemps 1994 ne seraient pas de l’ethnie qu’on pense. Insupportable pour le régime de Kigali mais aussi pour les rescapés du génocide des Tutsis, y compris ceux qui ont quitté la barque du FPR ou qui n’ont jamais été embarqués.

Mais cette enquête de la télé BBC était une excellente opportunité de se débarrasser de BBC en langue locale et en fréquence modulée (FM). Beaucoup de Rwandais n’ont pas encore un accès suffisant à Internet pour suivre les émissions -incendiaires selon Kigali – sur leurs divers appareils portables quotidiennement et confortablement.

Ils ne doivent pas être nombreux aussi à avoir des récepteurs radio qui captent les ondes courtes d’antan, les SW short waves.

Comparaison n’est ni raison ni déraison: imaginer Israël permettre à une radio étrangère de spéculer en FM et sur place sur l’éventualité qu’il y aurait peut être eu beaucoup moins que 6 millions d’Européens juifs tués par les nazis et leurs associés.

Ou encore, un autre média étranger en Iran, auquel on laisserait dire que la guerre Iran-Irak n’a fait qu’un tiers ou un quart des victimes estimées officiellement ou que le chiisme n’est pas islamique…

Reste le procès que les autorités de Kigali vont intenter à la BBC de Londres.

Celle-ci se considère toujours dans son bon droit et c’est donc le juge qui tranchera après avoir écouté les divers avocats.

Dans un procès, il y a nécessairement un côté qui a tort et qui feint de l’ignorer, parole de Rwandais.

NKB 30/05/2015

BBC Gahuzamiryango yahagaritswe burundu mu Rwanda

Rwanda: la BBC en kinyarwanda «suspendue indéfiniment»

Le site web de BBC en kinyarwanda et en kirundi

La page Facebook de BBC Gahuza

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s