2014 finira-t-elle bien pour les « grands enfants » du FPR ?


L’année a commencé par la choquante nouvelle de la mort par strangulation de l’ancien patron du renseignement extérieur rwandais.

C’est le 1er janvier, que le corps sans vie et ensanglanté du colonel Patrick Karegeya a été retrouvé dans une chambre d’un hôtel huppé de Johannesburg.

Au mois de mars, la résidence sud-africaine du général Kayumba Nyamwasa, ancien patron du renseignement militaire, ancien chef d’Etat- major de l’Armée patriotique rwandaise, etc. est prise d’assaut par des individus armés malgré le dispositif sécuritaire sud-africain.

Nyamwasa et sa famille sont absents, ils auraient été prevenus de l’attaque. Un carnage a été évité. Très probablement.

Au mois d’avril, le 7 très précisément, Kizito Mihigo artiste inspiré par Jésus-Christ et activiste de la réconciliation brille par son absence à la 20e commémoration du génocide des Tutsis au Rwanda.

Quand il réapparaît une semaine plus tard, il est – comme d’autres récents disparus – dans les mains de la police nationale.

Ils sont accusés d’atteinte à la sûreté de l’État notamment en collaborant avec les opposants exilés regroupés dans le RNC ou les FDLR. Ils sont aussi suspectés d’avoir voulu attenter à la vie du chef de l’État et à celles de quelques autres éminents dirigeants du régime.

Dernier épisode en date de cette série de rebondissements spectaculaires, l’arrestation de trois officiers qui ont été des proches du chef de l’État.

L’un a été numéro deux au ministère de la défense quand le numéro un était l’actuel président de la République, l’autre chef de la garde présidentielle tandis que le troisième a dirigé le premier et longtemps unique quotidien rwandais et est l’époux de l’ancienne cheffe du protocole de la Présidence.

On ne pourra pas dire que ce fut une année de tout repos pour les concernés et leurs familles ni même pour l’ensemble de la population qui doit se demander si ce bouillonnement dans le cratère du volcan ne va pas se terminer en une éruption dévastatrice.

Il reste encore 4 mois avant la fin de cette annus ( avec 2 n) horribilis et il n’en faut pas plus pour commettre de terribles actions. Les Rwandais en savent quelque chose…

NdaKwiBuka 25/08/2014

La publication en ligne ci-dessous annonce d’autres interpellations suivis d’interrogatoires intensifs et/ou d’arrestations suivis ou non de libérations. À prendre avec beaucoup de réserves, ce ne sont encore que des rumeurs.

 

Mary Baine et Joseph Mutaboba ont été incarcérés

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s