Les présumés crimes du FPR: Gakurazo


Le religieux catholique Venuste Linguyeneza qui vit en Belgique, est l’auteur de ce témoignage. C’est un témoin oculaire direct de l’après massacre de Gakurazo au cours duquel plusieurs hauts dignitaires de l’Eglise catholique (religion dominante majoritaire au Rwanda) ont été abattus par des membres de l’armée des rebelles, l’Armée patriotique rwandaise.

Les troupes de l’APR les avaient déplacés de Kabgayi après la prise de l’Evêché et de ses dépendances. Plusieurs dizaines de milliers de Tutsis y avaient trouvé un refuge précaire.

La version officielle des nouvelles autorités rwandaises était que des soldats rebelles dont les familles avaient été massacrées par les génocidaires s’étaient vengés en assassinant les évêques et leur suite.

Un procès au sein d’une cour militaire a été organisé en 2008 à l’issue duquel il y a eu des condamnations à des peines de prison pour des militaires subalternes. Pour le régime de Kigali, la haute hiérarchie militaire de l’APR n’était en rien responsable directement ou indirectement de la tuerie de Gakurazo qui a coûté la vie à des civils hutus et tutsis dont un adolescent.

Lisez Mgr Linguyeneza, jugez et faites-vous votre propre religion.

 

NKB 22/04/2014

De l’assassinat des évêques et d’autres ecclésiastiques à Gakurazo, le 5 juin 1994

Interview du professeur Catherine Newbury

sur les crimes du FPR commis en 1994

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s