Comment nous ne sommes pas devenus journalistes putschistes


Il y a à peu près trois mois, étant en congé à Bruxelles, nous avons été approchés pour couvrir le 20e anniversaire du génocide perpétré contre les Tutsis du Rwanda en 1994.

arton50445-2fd11-2-8d0a5

Kizito Mihigo a été présenté à la presse le 14 avril après avoir disparu de son domicile et de son lieu de travail plus d’une semaine (Photo: Igihe)

Notre réponse a été immédiatement négative parce que nous considérions que le moment n’était pas du tout propice.

Quelques semaines plus tôt l’ancien patron du renseignement extérieur rwandais avait été retrouvé étranglé dans une chambre d’hôtel de Johannesburg en Afrique du Sud.

Les réactions des plus hautes autorités rwandaises avaient été « limite » comme on dit et beaucoup y avaient vu un aveu de culpabilité. Aucune d’entre elles n’a déploré la brutale disparition de l’ancien camarade de lutte tombé en disgrâce.

Que du contraire il a été comparé à un chien, accusé d’être l’ennemi de son pays qui ne méritait aucune compassion et enfin il a été promis à tous les traîtres comme lui de subir des conséquences similaires…tôt ou tard ! Pas très encourageant, vous le conviendrez.

Avril est déjà une période tendue. Niet donc pour #Kwibuka20 mais avec regret car nous étions présents aux 5 premiers anniversaires.

Février passe dans la même ambiance patriotico-belliqueuse, arrive mars et l’attaque contre la résidence du général major Kayumba Nyamwasa. Le programme des conséquences contre les traîtres présumé continue à être mis en œuvre.

Les Sud-Africains qui en sont convaincus ont mis Kayumba et sa famille à l’abri et ils expulsent les diplomates « conséquenceurs » rwandais pris la main dans le sac avec l’I-Pad de Nyamwasa.

Nous ne nous comparons pas à Karegeya ni à Kayumba que nous avions croisés à Kigali dans les premières années du nouveau régime: nous n’avons jamais fait partie du Front patriotique rwandais et/ou de sa branche armée. Nous ne pouvons donc être considérés comme des traître à ce qui en reste après 20 ans de pouvoir absolu.

C’est avril, le 7 nous suivons en direct les cérémonies officielles à la télé depuis notre poste d’observation reculé à Ndakarou. Dans la soirée, les agences de presse et les réseaux sociaux annoncent qu’un journaliste a disparu sans laisser de traces.

Une semaine plus tard, nous apprenons que l’artiste chrétien et activiste de la réconciliation Kizito Mihigo a disparu depuis plusieurs jours. La police dit n’être au courant de rien parce que sa famille n’a pas fait de déclaration de disparition à… la police.

Un jour passe, la police annonce l’arrestation des deux « disparus » et de deux autres personnes. Depuis un journaliste a été accusé d’avoir tenté d’exfiltré Kizito Mihito… L’intéressé Venuste Nshimiyimana nie en français, en anglais, en kinyarwanda, en swahili et en kirundi.

Heureusement pour lui, il est à Londres et il a toute la latitude de se défendre contrairement à ses… coaccusés. Malgré lui, malgré eux. Quelle chance donc pour lui et pour nous.

Pas de chance pour Kizito Mihigo et ses complices présumés mais Dieu est grand, il est vivant et le Nazaréen est ressuscité hier !  

Nyamwasa Kayumba à Bulawayo, lundi de Pâques.  

RDV à 14h heures de Kigali, 12h GMT, pour la première comparution de Kizito et cie devant le tribunal de Kacyiru. Peut-être en direct sur TVR ou TV10.

Kizito Mihigo, co accused in court today (The New Times, 21/04/2014)

Le journaliste de la BBC Venuste Nshimiyimana rejette les accusations de complicité avec Kizito (Igihe, 21/04/2014)

Four plead guilty to terrorism  (The New Tomes, 22/04/2014)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s