Le FPR aurait-il pu sauver plus de Tutsis ?


histoiresecreteruzibiza2005Cette question refait surface régulièrement dans les discussions, les débats ou les ouvrages consacrés aux génocide de 1994 au Rwanda.

Il y a 10 ans, Venuste Ruzibiza qui avait pour nom de guerre Abdoul et ensuite Joshua quand il a vu la lumière du Christ, a écrit dans son livre (Rwanda: l’histoire secrète, Du Panama, 2005) que les anciens rebelles essentiellement Tutsis du FPR auraient pu, s’ils en avaient reçu l’ordre, sauver plus de leurs congénères.

Feu Ruzibiza expliquait qu’en certains endroits nos ex-rebelles se retenaient d’intervenir alors que des massacres étaient commis par des interahamwe etc. Sur les groupes de discussions rwandais d’Internet, le débat avait attiré de nombreux internautes rwandais. Parmi eux, il y avait le Directeur de la communication du parti au pouvoir le FPR qui avait un jour répliqué aux détracteur de son employeur que le FPR n’était pas la Croix-Rouge !

Le FPR revendique le sauvetage des dizaines de milliers de Tutsis qui ont survécu au génocide mais aussi celui d’un grand nombre de Hutus qui auraient été broyés par la machine génocidaire qui faute de « vrais Tutsis » s’en serait aux Hutus…  » à l’ethnie douteuse » comme on dirait outre-Kivu.

Lorsque Feu le Dr Joseph Ndahimana a dit sur les antennes de la radio rwandaise Contact FM que le FPR n’avait pas sauvé des Tutsis parce que le génocide avait été accompli intégralement, Tom Ndahiro, un des maîtres à penser de notre régime l’avait accusé de révisionnisme non pas du génocide mais des faits selon lui. On ne peut pas savoir ce qui se serait passé si le FPR n’avait pas gagné la guerre.

Les génocidaires auraient-ils poursuivi leur horrible besogne ou auraient-ils été contraints à négocier avec les rebelles tutsis et à cesser les massacres ? Que se serait-il passé si ceux-ci avaient accepté de négocier avec les Forces armées rwandaises d’alors au début du mois de mai au lieu de déclarer à New York, Bruxelles qu’il n’y avait plus personne à sauver ?

Pour l’ancien ambassadeur et bref ministre des Affaires étrangères du régime du FPR Jean Marie Vianney Ndagijimana les anciens rebelles ont sacrifié les Tutsis (Paul Kagame a sacrifié les Tutsis, La Pagaie, 2009), à l’entendre et en ça il rejoint celui qui nous parlait de la Croix-Rouge, il n’était pas dans les objectifs du Front patriotique de sauver des victimes du génocide en cours.

En ce qui nous concerne, nous ne nous demandions pas si le FPR a sauvé des Tutsis – même les Interahamwe, les Français de Turquoise, des civils hutus modérés et désarmés, des religieux de toutes confessions et couleurs etc. en ont sauvés – mais si il aurait pu en sauver plus même si ça lui aurait couté plus d’hommes et la victoire. Nous n’y étions pas, qu’en pensez-vous ?

NKB 13/04/2014

Le général Kayumba Nyamwasa a récemment déclaré que sa mort n’empêcherait pas que la vérité sur le responsable de l’assassinat de Juvénal Habyarimana soit connue parce qu’il y avait 2000 soldats du FPR présents à Kigali et qui étaient au courant du coup.

2000 ?! Ils n’étaient très officiellement que 600 cantonnés au Conseil national du développement (le siège du parlement de l’ancien parti unique Emurende (MRND)  !

Habyarimana et le 6 avril: Micombero un nouveau Ruzibiza ? (NKB, 30/03/2014)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s