Encore un ex-opposant rwandais qui ne pensait pas


042011rdi-canada

De gauche à droite Eugène Seminega, Evode Uwizeyimana, l’ancien premier ministre rwandais Faustin Twagiramungu, Ismaïl Mbonigaba, Alain-Patrick Ndengera et Venuste Mupenzi. C’était en avril 2011 au Canada, lors du lancement du mouvement politique Rwanda Dream Initiative/Initiative du rève rwandais.

Encore un nouvel ex-opposant rwandais qui ne pensait pas ce qu’il disait et qui ne disait pas ce qu’il pensait. C’est lui-même qui le dit au quotidien rwandais de langue anglaise The New Times. Ce n’est ni le premier ni certainement le dernier à renier tout ce qu’il faisait avant de retourner au pays. Est-ce parce qu’il voient enfin la lumière en étant dans les 263338 km2 de la République du Rwanda ou tout simplement ils doivent se repentir de leurs errements antérieur pour… mieux « contribuer avec les autres à la construction du pays ». Avant ce dernier ou celui-ci si vous préférez ne pas utiliser le terme dernier qui peut être mal compris, il y avait eu le major (de l’armée actuelle) Gérard Ntashamaje, l’ancien Premier ministre Pierre Célestin Rwigema et bien d’autres qui une fois rentré ont expliqué aux médias locaux qu’il ne savait pas ce qu’il les avait pris quand ils étaient en exil ou qu’il n’avait pas une bonne compréhension de la situation et des enjeux. Certains ont même évoqué le Malin et ses agents subversifs qui les auraient entraîné sur la mauvaise voie. La nouveauté avec ce plus récent ancien opposant au régime du Front patriotique rwandais est qu’il mentionne des paiements perçus de la British Broadcasting Corporation (BBC version kinyarwanda et kirundi) pour expliquer son activisme politique. Heureusement pour lui et tous les autres, il n’y a pas de conséquences fâcheuses à la trahison de l’opposition. Certains vont jusqu’à dire que Kigali récompense ses/ces brebis égarées qui retrouvent enfin le troupeau. Mais dit-il aujourd’hui ce qu’il pense et pense-t-il ce qu’il dit ? Donnons-lui le bénéfice du doute… jusqu’à ce qu’il ressorte du pays pour nous signifier le contraire ! NKB 25/02/2014 Why I returned to Rwanda – Uwizeyimana, a known detractor shares his story (The New Times, 25/02/2014)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s