Le droit et le devoir de liquider « traîtres » et « terroristes »


C’est la ligne des autorités de Kigali dans l’affaire du meurtre de Patrick Karegeya et elle est de nouveau défendue par le chef de l’Etat rwandais dans l’interview qu’il a accordé à l’hebdomadaire Jeune Afrique.

Traîtres pour les uns, héros pour les autres.
Terroristes hier pour les uns, héros aujourd’hui pour le monde entier comme Nelson Mandela !

Paul Kagamé : « Pourquoi devrions-nous respecter les terroristes ? » (Jeune Afrique, 19/01/2014)

Patrick Karegeya le transfuge rwandais qui en savait trop (Le Soir, 21/04/2014)

Colette Braeckman avait rencontré Karegeya en Afrique du Sud.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s