Affaire Karegeya: Kagame fixe le prix de la trahison


Nous vous disions hier qu’il fallait s’attendre à ce que le chef de l’Etat rwandais clôture les déclarations de ces ministres sur l’affaire Karegeya à l’occasion de sa première conférence de presse de l’année 2014.

Nous nous sommes trompés ou plutôt le Président rwandais n’a pas pu attendre qu’une telle rencontre soit organisée pour exprimer ses vœux à ses opposants pour le Nouvel An.

C’est donc hier dimanche, jour du Seigneur pour certains chrétiens, à l’occasion d’un déjeuner de prière à l’Hôtel Serena de Kigali, qu’il a été encore plus loin que les porte-parole du gouvernement rwandais sur cette affaire.

Abwirwa benshi akumvwa na bene yo

Traduction: Les paroles sont adressées à tous mais elles sont comprises par les intéressés. Comme disent nos lointains cousins François et Françoise « A bon entendeur salut ! »

Et les Rwandais ajoutent

Agapfa kaburiwe ni impongo

C’est la gazelle – Impongo – qui meurt malgré qu’elle a été prévenue (du danger).

NKB 13/01/2014

Les étrangers – non-Rwandais – ne doivent pas être très nombreux à savoir que l’adhésion au Front patriotique rwandais est soumise à la prestation d’un serment.

D’après certains connaisseurs du FPR, avant la prise du pouvoir en 1994, la sanction de la trahison de ce serment était la mort. Aujourd’hui, avec les recrutements massifs au sein de la population, les choses se seraient assouplies…

« La trahison a des conséquences », dit le président rwandais à propos son ex-chef espion assassiné (AFP, 12/01/2014)

« Face à quelqu’un n’ayant pas honte de détruire ce que nous avons mis du temps à construire, pour ma part je ne ressens aucun complexe à protéger ce que nous avons construit », a déclaré M. Kagame lors d’un petit-déjeuner de prières à Kigali.

« Quiconque trahit notre cause ou souhaite du mal à notre peuple deviendra une victime. Ce qui reste à voir, c’est comment il deviendra une victime », a encore menacé le président.

Rwanda: Tuer Karegeya aurait été une fierté, selon Kagame (Jambo News, 12/01/2014)

Assassinat de Patrick Karegeya: pour Kagame, «la trahison a des conséquences» (RFI, 13/01/2014)

Kagame hints at reprisals following dissident murder (AFP, 12/01/2014)

« Anyone who betrays our cause or wishes our people ill will fall victim. What remains to be seen is how you fall victim, » Kagame said.

Kagame to citizens: Be proud of who you are (The New Times, 13/01/2014)

While Kagame did not mention Karegeya by name, he said those who turn against their motherland and choose to kill innocent citizens for selfish interests should always be prepared to bear the consequences.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s