Fin de Karegeya: avant d’accuser Kagame, le suspect n°1


Patrick Karegeya n’était pas l’opposant obscur et insignifiant pour lequel les autorités de Kigali ne mobiliseraient pas beaucoup de ressources pour le surveiller, le discréditer ou le contrecarrer.

Feu le colonel Karegeya était une personnalité de premier-plan dans l’appareil politico-militaire établi après le génocide des Tutsis et la guerre remportée par le Front patriotique rwandais (FPR).

Patron du renseignement militaire extérieur lorsque le pays a envahi à plusieurs reprises la République démocratique du Congo, on disait qu’il y avait dans son service External Security Organization (ESO alias Extano), un Congo Desk qui gérait la face cachée des opération outre-Kivu. L’Extano  du colonel Karegeya  a été suspecté dans les assassinats qui ont visé (et atteint) des personnes qui avaient récemment fait défection des rangs du FPR.

Il est aujourd’hui étonnant que celui qui était officiellement le responsable des « coups tordus » à l’extérieur ait pu être aussi facilement victime d’une telle « opération spéciale ».

Alors que d’autres auraient adopté un profil très bas pour éviter d’être la victime des anciens camarades restés au service du régime de Kigali, Karegeya allaient et venaient dans des grands hôtels de la grande métropole d’Afrique australe. Il y a un peu moins de 4 ans son compagnon d’armes et d’exil le général Kayumba Nyamwasa avait failli perdre la vie en rentrant chez lui. Les membres de l’escadron de la mort qui était à ses trousses avaient même essayé de l’achever sur son lit d’hôpital.

Il est étonnant que plus de précautions n’aient pas été prises pour protéger les anciens membres de la Nomenklatura du régime du FPR. Nous ne pensons pas à la protection des autorités locales mais à celle que d’anciens militaires qui ont connu les combats – et la mort – de très près mettraient en place eux-mêmes.

Après avoir appris cette triste nouvelle, rares sont ceux qui ont dû penser que Karegeya a été victime d’un règlement de compte de la part d’anciens associés en affaires plus ou moins louches ou d’une élimination par ses collègue de parti d’opposition. Pour tout le monde c’est Kigali qui est derrière cette fin tragique même si on ne dispose pas encore de preuves irréfutables.

La police sud-africaine va probablement identifier les exécuteurs  mais il n’est pas certain qu’elle pourra les relier à quelques commanditaires. Mais attendons de voir ce qui sortira de leur enquête.

NKB 04/01/2014

Karegeya avait annoncé qu’il avait des révélations à faire sur l’assassinat de Juvénal Habyarimana. Il aurait été en mission à Dar-es-Salaam le 6 avril 1994 pour finaliser l’attentat contre l’avion du chef de l’Etat rwandais de l’époque. Affabulations ? Nous le saurons peut-être un jour – Inch Allah ! – mais plus par lui… à moins qu’il ait laissé un témoignage convaincant par écrit ou autrement à ses camarades et que d’autres puissent le corroborer.

 

How ironic that a maestro of assassination could fall prey to the same plots and ploys he had once used.

Anatomy of a spy boss murder (City Press, 05/01/2014)

Attentat contre Habyarimana: les ex-rebelles Kayumba et Karegeya en reparlent (RFI, JA, etc. 10/07/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fin de Karegeya: avant d’accuser Kagame, le suspect n°1

  1. Janvier dit :

    Netters,
    Mes excuses de dire du mal à propos de qqn qui est mort.
    Cependant, feu Colonel P.K. n’avait probablement pas les mains propres.
    QUI PORTE L’EPEE, PERIRA PAR L’EPEE. (J.C.).

    Janvier.

  2. Jan dit :

    Col Karegeya was always against physical elimination.He was a man who believed that all rwandans can live together peacefully and worked for it. Tangible results are there, you can ask former diaspora members who went back to their home country and are currently contributing to the dvlpnt of the country. He is actually one of ‘come & see ‘ programme
    initiator.
    Afande Patrick, you did a great job for your
    country, may your soul requiescat in pace.

    Jan
    Your legacy will not be abandoned and I know that it was your dearest wish.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s