2013: la RD Congo va un peu mieux sans le M23


L’année 2013 avait débuté avec une puissante rébellion dans l’est de la République démocratique du Congo. Quelques semaines plus tôt, le Mouvement du 23 mars, M23 en version courte, s’était offert le luxe de prendre Goma la capitale provinciale du Nord Kivu.

En fin de compte les pressions multiples exercées sur les présumés parrains de ces rebelles congolais esssentiellement tutsi ont porté leurs fruits et les rebelles se sont retirés en quelques jours des territoires qu’ils occupaient depuis plus d’un an. Ils se sont installés de l’autre côté de la frontière avec l’Ouganda et le Rwanda.

Le Nord Kivu va donc mieux. Un peu mieux car il reste toujours de nombreux individus armés constitués ou non en mouvement qui font la pluie et le beau temps dans cette partie du pays. Il y a quelques jours des rebelles ougandais islamistes du ADF NALU ont frappé dans le territoire de Beni. Pas de quoi inquiéter le régime mais des dizaines de villageois ont perdu la vie.

Comme pour gâcher la fin de l’année du président Kabila qui s’annonçait triomphale vu « la déroute » du M23, voilà que des « jaloux saboteurs aux yeux de crocodiles » frappent simultanément Kinshasa, le cœur politique du pays, Lubumbashi son poumon économique et Kindu, la capitale de la province du Maniema, voisine de « nos 3 Kivus »(les 2 provinces et le lac).

Pour les opposants à Joseph Kabila, celui-ci fait partie du problème dans l’est de la RDC parce qu’ils considèrent qu’il est le complice des nombreuses rébellions successives dirigées par les Tutsis congolais. Les détracteurs de Kabila junior n’oublient pas que c’est la première de ces rébellions à répétition qui a mis au pouvoir Kabila senior en 1997.

Et avec tout ça, on oublierait presque les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda. Kigali ne veut pas discuter avec eux, Kinshasa a toujours fort à faire dans les autres parties du pays et donc les FDLR continuent le chemin tortueux et sanglant de hors-la-loi entamé dans l’immense Congo Kinshasa il y a bientôt 20 ans.

NKB 31/12/2014

Gunmen attack DR Congo army base, State television (The New Times, Kigali, 31/12/2013)

RDC: Mukungubila revendique les attaques

(BBA Afrique, 30/12/2013)

RDC: un ex-candidat présidentiel à la base de la prise d’otages? Sa maison assiégée (La Libre, 30/12/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s