Le « Rwandese Spirit » pour dépasser le « mauvais temps »


Paul Kagame aime à comparer la relative mauvaise passe dans laquelle se trouve son régime actuellement à du mauvais temps passager qui sera dépassé avec ce qu’il appelle le Rwandese spirit. On pourrait interpréter ce concept formulé par le Numéro un rwandais comme une résistance et une résilience particulières des Rwandais dans des périodes particulièrement difficiles. Il n’ a pas tout à fait tort l’homme fort du Rwanda et alentours: après le chaos indescriptible du printemps 1994, le Rwanda n’est pas devenu un de ces failed states,ces Etats en faillite ou un de ces non-Etats perpétuels, que du contraire.

Le président Kagame est donc convaincu par son expérience personnelle – passée – que le Rwanda malgré la mauvaise presse et les suspensions d’aide diverses ne pourra pas tomber aussi bas qu’il y a 19 ans, qu’il ne pourra même pas en approcher.

Il se dit qu’en faisant le dos rond, il pourra laisser passer la tempête médiatique et diplomatique  et continuer le chemin qu’il s’est tracé quand ses accusateurs internationaux auront retrouver leurs… esprits. Au-delà de ce qu’il perçoit comme la campagne de dénigrement actuelle, le chef de l’Etat rwandais voit toujours des puissances étrangères qui veulent dissimuler leur rôle dans le génocide des Tutsi au Rwanda en noyant le poisson dans les lacs de sang versé depuis plus de 20 ans dans toute la région.

Pourvu qu’il ait raison. La mère de Napoléon Bonaparte aurait dit en d’autres circonstances « Pourvu que ça dure ».

NKB 17/10/2013

Kagame en conférence de presse

L’Union africaine et la Cour pénale internationale, la suspension de l’aide militaire américaine au Rwanda, l’installation de Rwandais rapatriés de Tanzanie dans la zone du M23, la MONUSCO et les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda, le recrutement par le Rwanda de combattants pour le M23 (la BBC, le HCR, HRW, etc.).

RDC: mais qui sont les nouveaux venus de Chengerero? (Jeune Afrique, 15/10/2013)

ICC criticism not only about cases in Kenya(Tne New Times, 17/10/2013)

Paul Kagamé à la CPI : « Une justice sélective aux service des puissants » (Afrik.com, 17/10/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s