L’Egypte est distraite. En Amont, on barre le Nil


Il y a quelques mois, l’ancien président égyptien Mohammed Morsi avait menacé que l’Egypte ferait tout pour que les pays qui sont traversés par le Nil en amont n’entravent pas l’écoulement des eaux d’un des plus grand fleuve du monde.

Ces derniers (Ethiopie, Ouganda, Rwanda, etc.) ont évoqué leur droit de mettre en place des infrastructures nécessaires au développement de leur population.

Depuis Morsi a été renversé par l’armée de son pays et celle-ci a très probablement d’autres chats à fouetter que ceux d’Afrique centrale et de l’est. En ce moment. Donc les chats sont repartis manifester, réprimer et renverser et pendant ce temps les souris construisent des barrages hydroélectrique pour ne plus devoir danser à la faible lueur de bougies importées.

NKB 08/10/2013

Ouganda: le chinois CIWEC entame la construction d’une centrale hydroélectrique de 188 MW (Agence Ecofin, 07/10/13)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s