Représentation symbolique pour le PL et le PSD


 D’après les résultats provisoires des élections législatives qui se sont déroulées hier au Rwanda, le Parti social démocrate (PSD) et le Parti libéral (PL) ont recueilli respectivement 13 et 9%. Le score du Front patriotique rwandais est très respectable et il ne pourra pas être qualifié de stalinien puisqu’il n’est à ce stade que d’un peu plus des trois quarts des suffrages (76%). mais cela ne concerne que 53 des 80 siège de la Chambre des députés. Un peu plus du tiers restant soit 27 députés – femmes, jeunes et handicapés – seront désignés par des assemblées locales.

En fin de compte les deux plus importants partenaires du FPR dans le régime au pouvoir au Rwanda ne détiendrons qu’une dizaine de sièges malgré que plus d’un cinquième de tous les Rwandais auront voté pour eux !

Cette faiblesse dans les rangs du parlement est compensée par des postes dans les bureaux de ses deux chambres, au gouvernement et dans le service diplomatique.

Pour certains observateurs ces deux partis qui étaient parmi les fers de lance de  l’opposition à l’ancien parti unique et qui ont payé un très lourd tribut dans le génocide des Tutsis et des Hutus modérés ne sont plus que de simples satellites qui se contentent de quelques strapontins sans impact que lui concède le FPR.

D’autres vont même plus loin en affirmant que les membres – surtout les dirigeants – de ces deux partis sont des taupes déployées par le FPR pour que le multipartisme ne disparaisse pas de mort naturelle suite à une adhésion aussi massive que spontanée et désintéressée de tous les Rwandais aux engrenages du « Moteur » du Pays.

Ce n’est certainement pas aussi simple ni aussi caricatural. Le jeu qu’ils ont accepter de jouer depuis bientôt 20 ans n’est pas le fruit d’un compromis mais d’une guerre menée jusqu’à la défaite totale d’une des deux parties belligérantes et d’un génocide perpétré par celle-ci.

Le déséquilibre de 1994 est toujours présent, ce qui explique l’ « ultra-dominance » du FPR et la relative marginalisation de ses partenaires (et même la disparition du très encombrant parti de « la révolution sociale » et de « l’indépendance » nous avons nommé le Mouvement démocratique républicain, MDR).

Notre tendance optimiste, nous pousse à voir le PL et le PSD comme des voies de secours au cas probable – wishful thinking? – où le FPR ne survivrait pas au départ de son leader charismatique, omnipotent et omniprésent.

Un peu comme le « ghost cabinet' » de l’opposition britannique avec l’adaptation aux réalités des Mille Collines dans lesquelles vous n’êtes pas opposés mais associés à la majorité issue des urnes !

NKB 17/09/2013

Rwanda: raz-de-marée du parti au pouvoir aux législatives (Nouvel Observateur, 17/09/2013)

Rwanda: les deux vainqueurs des législatives (Le Soir, 17/09/2013)

Législatives au Rwanda : le parti de Kagamé donné vainqueur (AFP, Le Monde, 17/09/2013)

Rwanda : Les élections législatives se sont déroulées dans le calme (Xinhua, 16/09/2013)

Le Rwanda élit ses députés, le FPR vainqueur attendu (Belga, 16/09/2013)

Les Rwandais élisent leurs députés lors d’un scrutin sans suspense (France 24, 16/09/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s