Bizarres victoires congolaises sur les M23


Il y a un peu plus de deux semaines lorsque les combats ont repris dans le Nord-Kivu entre forces gouvernementales et rebelles, ce sont surtout des bombardements qui ont été évoqués. En fait nous n’avons pas entendus que des combats plus ou moins rapprochés ou que des échanges avec des armes moins lourdes que les chars, les mortiers ou les hélicoptères ont été utilisées par les belligérants.

S’il est vrai que l’on peut noyer l’adversaire sous un déluge de feu, il n’est pas certain que la victoire totale s’obtienne uniquement en lançant  de loin des projectiles de toutes natures en direction de sa cible.

Le côté gouvernemental a très tôt dans ces nouveaux combats revendiqué la mort de centaines de membres du M23 et certains FARDC se sont même laissé aller à profaner les cadavres de quelques infortunés. Il a fallu attendre plusieurs jours avant que les rebelles annoncent avoir occasionné deux fois plus de victimes dans les rangs ennemis. Il ne pleuvait pas que des obus de mortiers, la propagande tire aussi de grandes salves !

L’ennemi a donc été repoussé à distance de Goma mais il n’est pas défait puisqu’on continue à dire qu’il est à une quinzaine de kilomètres de la capitale de la province du Nord Kivu. De l’autre côté de la frontière, chez les supposés soutiens rwandais des rebelles congolais, on affirme toujours que la paix ne sera pas réalisée en faisant la guerre. Ils en savent certainement quelque chose…

Quand les rebelles se seront éparpillés dans la nature, il sera plus difficile de les bombarder. Ce sera encore plus difficile si ils s’infiltrent derrière les lignes gouvernementales mais pour ça il leur faudra beaucoup de détermination surtout qu’il y aura plus que les FARDC et les Monusco d’avant.

Si les M23 s’évaporent dans l’immensité ou s’ils disparaissent complètement, il restera aux FARDC à liquider les autres milices/rébellions indigènes Maï-Maï, Kata Katanga (coupez le Katanga) et autres ou exogènes FDLR, LRA, ADF-NALU, etc. Ceux-ci n’ont jamais pris ou menacé de prendre Goma ou Kinshasa. Contrairement aux rébellions à répétition soutenue par Kigali depuis Kabila senior en 1996.

NKB 31/07/2013

RDC: la Monusco avertit le M23 de désarmer, ou de quitter Goma (La Voix de l’Amérique, 31/07/2013)

RDC: la Monusco lance un ultimatum au M23 (RFI, 30/07/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s