Rwanda: la réussite des aristocrates tutsi


032713-King-Kigeli1959Le sujet n’est que très rarement abordé parce qu’au Rwanda, en 1959, la révolution dite sociale a aboli les privilèges dont jouissait ceux qu’on appelait les féodaux. Encore actuellement et pas seulement au Rwanda, il n’est pas politiquement correct de donner à penser que certains sont nés pour régner. Aristocratie et monarchie sont en quelque sorte toujours tabous au Rwanda.

Les aristocrates, riches nobles apparentés de près ou de loin à la famille royale après avoir été spoliés de leur important patrimoine foncier se sont exilés nombreux dans les pays voisins du Rwanda.

Le dernier roi Kigeli V Ndahindurwa Jean-Baptiste a aussi quitté le pays mais son frère Rwigemera restera jusqu’à sa mort. Il n’y en avait pas beaucoup à déambuler dans les rues de Kigali après l’indépendance. Surtout que des aristocrates considérés comme modérés tels que Prosper Bwanakweli qui avaient accepté le régime issu de la révolution seront exécutés sous la supervision des parrains belges.

Les Inyenzi (rebelles INgangurarugo YEmeye kuba ingeNZI traduit injustement cancrelats/cafards) attaquaient la nouvelle république et on traquait l’ennemi intérieur. Les tutsi membres du gouvernement seront éliminés nuitamment sans autre forme de procès.

Parmi les nobles qui ont dû quitter en catastrophe leur pays, il y avait un certain Paul Kagame âgé de deux ans et quelques jours lorsque éclate les événements à la Toussaint de 1959 après l’intoxication sur le meurtre de Dominique Mbonyumutwa. A l’époque le dernier enfant de Rutagambwa ne le savait pas mais la reine Rosalie Gicanda épouse du roi Mutara III Rudahigwa est sa tante.

Beaucoup de Tutsi dotés d’un pedigree de moindre qualité traverseront aussi la frontière avec ou sans leurs vaches pour se mettre à l’abri temporairement de l’inconnue républicaine et des violences meurtrières qui l’accompagnait.

Après juillet 1994, les plus ou moins nobles devenus des révolutionnaires par la force des choses, sont rentrés avec tous les autres « petits » ou « grands » tutsi  et présumés tels qui se languissaient à l’étranger.

Les nobles qui nous restent sont connus, leurs parents étaient des notables dans leur région d’origine. Leurs ancêtres sont mentionnés dans l’histoire officielle des dynasties qui se sont succédé à la tête des royaumes qui administraient le territoire du Rwanda actuel et même au delà.

Avant que le colon belge ne se retourne contre la noblesse tutsi, il avait établi des écoles pour leurs enfants (Ecole pour fils de chefs à Astrida, Butare après 1962). C’était les enfants de grandes familles ou d’évolués. Si vous rencontrez l’un d’eux et qu’il vous dit qu’il était à cette école c’est que son arbre généalogique n’est pas insignifiant. Le Belge qui avait marginalisé les nobles hutu, n’avait pas jugé utile d’intégrer leurs enfants dans ces établissement de l’élite.

Si aujourd’hui, nos descendants d’aristos sont aux affaires avec un certain succès et même un succès certain, ce n’est certainement pas dû qu’à leur noble extraction. Celle-ci a très certainement nourri leur attachement à leur patrie perdue et leur fierté. D’autres facteurs ont certainement joué comme l’inconfort des camps de réfugiés, la participation à des mouvements révolutionnaires à l’étranger, les humiliations et les persécutions contre les réfugiés rwandais, etc.

NKB 27/04/2013

Comme disait l’autre, les difficultés vous rendent plus malin. A contrario la facilité fait de vous un crétin. Que vous soyez aristocrates ou gens de rien.

Le mythe récurrent du lobby tutsi (JSSNews, 27/04/2013)

A King with no country (The Washingtonian, 27/03/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Rwanda: la réussite des aristocrates tutsi

  1. Ping : Rwanda, une vérité qui dérange | Les 7 du Québec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s