Le Rwanda en veut toujours à HRW à propos du M23


annekevanwoudenberg

Anneke Van Woudenberg de HRW

Kigali n’admet toujours pas ce que quasiment le monde entier a reconnu à savoir que certaines autorités rwandaises et non des moindres ont soutenu activement la dernière rébellion importante dans l’est de la République démocratique du Congo.

C’est pour cela qu’elles en veulent toujours au messager qui a transmis au monde l’information à propos de leur implication dans la rébellion née d’une enième mutinerie au sein des Forces armées de RDC.

L’organisation qui a gâché l’année 2012, n’est autre que Human Rights Watch de feue Alison Desforges. Celle-ci avait eu de bonnes relations avec les anciens rebelles du Front patriotique rwandais jusqu’à ce qu’ils arrivent au pouvoir et qu’elle se mette à la critiquer pour leur – mauvaise – gestion surtout en termes de droits de l’homme.

Mme Desforges n’est plus mais d’autres ont pris la relève et notamment Anneke Van Woudenberg en charge du dossier RD Congo au moment du lancement du Mouvement du 23 Mars (M23).

La majorité n’a pas toujours raison mais si le seul Rwanda est sûr de son bon droit il pourrait porter plainte contre l’organisation de défense des droits de l’homme qui lui a attiré tant d’ennuis. Ou encore commanditer une enquête indépendante sur les accusations qu’il juge encore aujourd’hui complètement infondées. En attendant l’une ou l’autre démarche, c’est dans les médias que la campagne est menée contre les messagers Van Woudenberg et le HRW.

NKB 30/03/2013

The media should rethink its relationship with HRW (The New Times, 29/03/2013)

Le “monde entier” ne croit plus Kigali ? (NKB, 22/07/2012)

Rwanda is hindering justice for Congo’s atrocity victims (A Van Woudenberg in The Guardian, 11/07/2012)

Rwanda : toujours la main dans le sac congolais ? (NKB, 04/06/2012)

Une semaine s’est écoulée mais le Rwanda reste  sur la sellette grâce à ou à cause de Human Rights Watch qui a mené sa petite enquête sur l’implication présumée du Rwanda dans les affaires est-congolaises. Mme Mushikiwabo a déjà réagi (certains disent avant même la publication du rapport de l’ONG) : le travail de HRW est simpliste et irresponsable.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s