Kigali compare la Seleka au M23, à tort ou à raison ?


Depuis la récente prise la capitale centrafricaine par des rebelles, certains leaders de l’opinion rwandaise dénoncent le traitement différent réservé à la Seleka de la République centrafricaine (RCA) et au M23 de la République démocratique du Congo (RDC).

Il y aurait selon eux deux poids, deux mesures de la part de la communauté internationale qui a promptement condamné la prise de Goma par le M23 en fin d’année dernière et qui aujourd’hui resterait quasiment muette pour Bangui.

Comparaison n’est pas raison nous dit-on mais c’est un exercice intellectuel qui peut aider le raisonnement notamment si l’on ne se limite pas à comparer  deux faits qui ne sont proches que dans le temps. Pourquoi ne pas comparer la Seleka de janvier 2013 au FPR (Front patriotique rwandais) de juillet 1994 ?!

Il y a 19 ans, on parlait des Accords d’Arusha signés dans la ville tanzanienne en août 1993. Des accords qui tarderont à être appliqués jusqu’à ce que le chef de l’Etat d’alors le général-major Juvénal Habyarimana soit assassiné dans un attentat.

On spécule toujours sur les responsables de cet attentat qui a précipité le pays dans des massacres massifs et prolongés reconnus par la communauté internationale comme le génocide des Tutsi.

Par la suite les rebelles du FPR ont conquis le pays puis la capitale en tolérant une présence militaire française et internationale résiduelle sur le territoire rwandais.

Le nouveau régime du FPR n’a pas suspendu les divers textes qui servaient de loi fondamentale, il les a amendés et complétés pour les adapter à la nouvelle situation qu’il dominait. Il n’était plus question d’une transition de 22 mois, les troupes rebelles sont devenues l’armée gouvernementale avec quelques incorporations d’anciens « gouvernementaux », le FPR a hérité de la présidence, de la défense, de l’intérieur, de l’administration territorile, l’Etat-major de l’armée, du renseignement, etc.

La prise du pouvoir par la force n’a pas été condamnée par la communauté internationale parce que celle-ci ne pouvait faire autrement face à l’horrible catastrophe du massacre systématique des Tutsi du Rwanda au cours duquel elle était restée… absente pour ne pas dire plus.

Le pouvoir de la Seleka n’en est qu’à ses débuts, l’Union africaine a très rapidement suspendu la RCA et le concert de condamnations internationales n’est pas encore clôturé.

Allons nous assister à un scénario à la FPR ou à tout autre chose vu que la coalition de la Seleka n’a rien à voir avec nos anciens rebelles et que la RCA et le Rwanda sont très peu comparables ?

NKB 26/03/2013

Première audience à la CPI pour Ntaganda (BBC Afrique, 26/03/2013)

A tale of two rebel groups: M23 and Seleka (The New Times, 26/03/2013)

RCA : la Constitution suspendue (BBC Afrique, 26/03/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Kigali compare la Seleka au M23, à tort ou à raison ?

  1. Yves P. dit :

    Ca c’est bon, j’aime vraiment tes analyses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s