L’impunité de Bosco Ntaganda est terminée


Vendredi 22 mars 2013, Bosco Ntaganda a été confié aux agents de la Cour pénale internationale. Le général rebelle rd congolo-rwandais devait arriver dans la soirée du même jour sur le sol européen.

Tout est donc bien fini qui est bien fini pour lui puisqu’il a choisi de quitter le Congo et le Rwanda pour d’autres cieux très probablement plus cléments. Pour lui.

Avant lui le colonel Rose Kabuye, à l’époque où elle était chef du protocole du chef de l’Etat rwandais,  s’était aussi « volontairement » livrée.  Elle avait affaire à la justice française qui lui reprochait son rôle présumé dans l’attentat qui avait coûté au président Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994.

Hier comme aujourd’hui, le caractère volontaire de ces redditions – pour ne pas dire « livraisons » – est sujet à questions. Celles-ci méritent qu’on s’y attarde rapidement comme dirait l’autre qui a tout compris.

Gen. Ntaganda yurijwe indege yerekeza i La Haye (Igihe, 23/03/2013)

Ntaganda transferred to The Hague (The New Times, 23/03/2014)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s