Bosco Ntaganda doit-il une fière chandelle au Rwanda ?


Nous sommes tentés de répondre par l’affirmative si nous pensons que Ntaganda aurait pu encore être en train de courir sous des pluies de balles de ses anciens camarades tutsi du M23 lancés  à ses trousses dans les forêts du Nord-Kivu.

Il aurait pu aussi tomber entre les mains de ses anciens camarades des Forces armées de la République démocratique du Congo.  Pire encore ! Imaginez-le capturé par des miliciens Maï-Maï ou des rebelles hutu des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda.

Dans son malheur Ntaganda (prononcez si vous pouvez nhaganda) et non Ntanganda ni N-Taganda, a beaucoup de chance puisqu’il a pu rentrer sans visa au Rwanda, sans montrer son passeport congolais puis de la frontière il a pu rallier la capitale du Rwanda à plus de 150 kilomètres de là et ensuite en plein jour – on nous dit qu’il s’est présenté le matin –  il a pu pénétrer l’ambassade-bunker hyper sécurisée des Etats-Unis.

On ne nous dit pas si il avait rendez-vous avant d’aller voir les diplomates américains mais il a dû être autorisé à y rentrer assez rapidement sinon sa présence prolongée dans la rue devant les grilles ou les murs de l’ambassade aurait été remarquée… encore plus qu’elle ne l’était déjà.

Il a de la veine lui qui a demandé à être transféré à la Cour pénal internationale sise La Haye au Pays-Bas et qui devrait selon toute vraisemblance voir sa requête satisfaite avec la bénédiction de la RDC, des USA et du Rwanda. Bon débarras ! Qu’il aille se faire pendre ailleurs surtout qu’il ne risque pas la peine de mort.

Si le Rwanda s’était senti menacé par des secrets très compromettants que l’intéressé pourrait dévoiler à la CPI, sa rapide excursion-incursion au Rwanda et le tour de la ville de Kigali auraient sans doute été plus laborieux, pour ne pas dire plus. Nos efficaces services de sécurité l’auraient certainement escorté de beaucoup plus près !

En tout cas, il a eu beaucoup plus de chance que les soldats congolais qui avaient traversé notre frontière pour quelques bières au péril de leur vie.

NKB 20/03/2013

RD Congo – Rwanda : deux morts pour quelques bières ! (NKB, 07/11/2012)

Bosco Ntaganda veut être transféré à la CPI (BBC Afrique, 19/03/2013)

Ntaganda leaves US in a check (The New Times, Kigali, 20/03/2013)

Bosco Ntaganda: A monkey off our back (The New Times, 20/03/2013)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s